Le produit utilisé par American Airlines devrait protéger les passagers et les membres d’équipage contre la transmission de la COVID-19 par les surfaces.
Le produit utilisé par American Airlines devrait protéger les passagers et les membres d’équipage contre la transmission de la COVID-19 par les surfaces.

American Airlines va utiliser un désinfectant longue durée dans ses avions

Agence France-Presse
NEW YORK — American Airlines prévoit de pulvériser dans ses avions un revêtement censé créer une couche de protection tuant les virus, une nouvelle façon pour la compagnie aérienne de tenter de rassurer les voyageurs.

Développé par la société texane Allied BioSciences, le désinfectant vient d’être autorisé par l’agence américaine de protection de l’environnement, l’EPA, précise la compagnie dans un communiqué.

«Alors que d’autres sprays désinfectants peuvent apporter un nettoyage momentané, SurfaceWise2 est le premier et le seul protecteur antiviral approuvé par l’EPA ayant prouvé qu’il tuait les coronavirus sur les surfaces même après le dépôt de nouveaux germes», affirme la compagnie.

American Airlines prévoit de commencer à utiliser le produit «dans les mois à venir» sur les surfaces à l’intérieur de ses appareils pour peu à peu l’appliquer à l’ensemble de sa flotte.

Il devrait protéger les passagers et les membres d’équipage contre la transmission de la COVID-19 par les surfaces, en particulier sur les zones très touchées telles que les sièges, les accoudoirs, les plateaux et les portes des espaces de rangement.

Le produit pourrait, selon Allied BioSciences, être aussi utilisé dans les bureaux, les écoles ou les salles de sport.

Apaiser les craintes

Les compagnies aériennes, frappées de plein fouet par la chute des achats de billets d’avion depuis le début de la pandémie, tentent par divers moyens d’apaiser les craintes de passagers anxieux de passer plusieurs heures dans un espace confiné avec des étrangers. D’autant que le port du masque est resté aléatoire pendant un certain temps dans les cabines.

Les grandes compagnies aériennes ont désormais généralisé l’obligation de couvrir son visage pendant les vols.

Certaines bloquent aussi les sièges du milieu, Southwest prévoyant par exemple de le faire jusque fin octobre et Delta jusque début janvier.