La MRC de Rouville a décrété que son «parc régional linéaire» serait fermé jusqu’à nouvel ordre «afin de respecter les consignes gouvernementales» quant aux rassemblements et aux mesures de distanciation.
La MRC de Rouville a décrété que son «parc régional linéaire» serait fermé jusqu’à nouvel ordre «afin de respecter les consignes gouvernementales» quant aux rassemblements et aux mesures de distanciation.

À vélo sur La Route des champs dans deux semaines?

Les usagers de la piste cyclable La route des champs, qui traverse plusieurs municipalités de l’est de la Montérégie telles que Rougemont, Saint-Césaire et Saint-Paul-d’Abbotsford, se sont butés à des clôtures cette semaine.

En raison de la crise de la COVID-19, la MRC de Rouville a décrété lundi que son «parc régional linéaire» serait fermé jusqu’à nouvel ordre «afin de respecter les consignes gouvernementales» quant aux rassemblements et aux mesures de distanciation, indique l’organisme sur son site Internet.

«On voyait que c’était de plus en plus utilisé et qu’il y avait des rapprochements qui se faisaient», indique la coordonnatrice aux communications Geneviève Désautels, en entrevue avec La Voix de l’Est.

Elle fait valoir que La Route des champs est étroite à plusieurs endroits, rendant la distanciation plus difficile, et que certains tronçons sont encore enneigés. De l’entretien est donc aussi à faire dans les prochains jours, notamment de l’émondage.

«On comprend que les gens ont besoin de prendre l’air et que ça crée quelques réactions, mais on met tout en œuvre pour que ça rouvre rapidement.»

La situation sera «réévaluée à chaque semaine», avec une possibilité que la piste rouvre «peut-être d’ici deux semaines».

«C’est décevant»

À Saint-Césaire, certaines personnes interrogées par La Voix de l’Est sont mécontentes de cette décision.

«Je trouve ça décevant parce que c’est une belle place pour faire du vélo et il n’y a pas de contacts directs avec les gens, dit Catherine Tremblay-Provençal. Les parcs, je comprends qu’ils soient fermés, mais je ne vois pas le problème avec la piste cyclable. C’est la même chose que dans la rue, je ne vois pas la différence. Et pour ceux qui veulent faire du vélo, une piste cyclable, c’est plus agréable.»

Même constat pour Joëlle Tringle. «On devient vraiment limités dans les possibilités d’activités pour s’aérer l’esprit! dit-elle. Mais je comprends que c’est pour le bien de la société, alors on adhère et on respecte le règlement. C’est une déception, mais c’est compréhensible.»

Gaétan Roy, de son côté, voit la fermeture de La Route des champs d’un bon œil. «C’est une bonne chose, dit-il. Dimanche dernier, il faisait beau et il y avait des attroupements sur la piste cyclable.»

Son amie Guylaine Messier reconnaît que c’est «agaçant», car elle était prête à sortir sa bicyclette, mais elle approuve également la décision.

«Les gens peuvent se rassembler ailleurs, dit-elle. La piste est étroite à Saint-Césaire et les gens marchent proches. Et dimanche, il y avait du monde en tabarouette!»

«Je pense qu’on est rendus là»

Infirmière, Véronique Lessard est d’accord à 100 % avec cette initiative.

«Je vois tous les patients inconscients, qui ne respectent pas les consignes, dit-elle. Je pense qu’on est rendus là.»

À ses côtés, Béatrice Jutras, six ans, aimerait bien que les règlements soient respectés. «Je veux que personne ne soit malade, alors il faut faire attention! Si je retourne à l’école, je vais me faire une petite bulle pour ne pas attraper le virus.»

«On ne sait pas, il peut y avoir des gens contaminés qui passent sur la piste cyclabe, ajoute son frère Nicolas, neuf ans. C’est bon que ça soit fermé.»

Les MRC de la Haute-Yamaska, Brome-Missisquoi et d’Acton maintiennent pour l’instant leurs pistes cyclables ouvertes, comme celles de Granby.

«On encourage les gens à prendre l’air et à respecter les règles de sécurité», résume Caroline Garand, porte-parole du Service de police et de la Ville.