Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le taux de positivité des tests de dépistage demeure très bas dans la région. Il était de 1,5 % pour l’ensemble des tests effectués dans la semaine se terminant le 28 mars.
Le taux de positivité des tests de dépistage demeure très bas dans la région. Il était de 1,5 % pour l’ensemble des tests effectués dans la semaine se terminant le 28 mars.

16 nouveaux cas : l’Estrie poursuit sur la voie de la stabilité

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Les Estriens continuent une journée de plus à résister à la troisième vague de la pandémie qui frappe de plein fouet d’autres régions de la Belle Province. Le bilan de mardi s’inscrit comme suit : 16 nouveaux cas confirmés, aucun nouveau décès pour une quatrième journée consécutive et l’ajout de six variants présomptifs, mais d’aucun variant confirmé. Le nombre d’hospitalisations demeure aussi très stable.
Courbe des cas du 6 avril

L’Estrie affiche donc une moyenne mobile de 23 nouveaux cas par jour. Pendant ce temps, la région voisine de Chaudière-Appalaches, qui avait connu la fin de la deuxième vague un peu avant l’Estrie, présente maintenant une moyenne mobile de 93 nouveaux cas par jour au cours de la dernière semaine.

Les hospitalisations liées à la COVID-19 sont toujours stables en région, avec 11 personnes hospitalisées, dont une seule qui se trouve aux soins intensifs. Sept nouvelles admissions liées à la COVID-19 ont eu lieu dans la dernière semaine.

Courbe des hospitalisations du 6 avril

La Santé publique de l’Estrie continue pourtant de tester des Estriens par milliers. La semaine dernière, du 26 au 31 mars (6 jours seulement), 8681 tests de dépistage ont été effectués, une nette augmentation par rapport aux six semaines précédentes.

Le taux de positivité des tests de dépistage demeure très bas dans la région. Il était de 1,5 % pour l’ensemble des tests effectués dans la semaine se terminant le 28 mars.

Du côté des variants présomptifs, l’Estrie affiche l’un des taux les plus bas de la province au prorata de sa population. Certes, quatre régions sont pratiquement épargnées pour le moment, soit le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, le Nord-du-Québec et la Côte-Nord. Pour l’ensemble des 12 autres régions sociosanitaires du Québec, l’Estrie affiche le plus faible taux de variants par 100 000 habitants, au coude à coude avec la région voisine de la Mauricie-Centre-du-Québec.

Courbe des variants du 6 avril

Il y a maintenant 197 cas actifs dans la grande région de l’Estrie. Au prorata de leur population respective, c’est le réseau local de services (RLS) du Granit qui est le plus touché avec 31 personnes infectées, suivi par le RLS de la Pommeraie avec 26 personnes et de celui de Sherbrooke avec 71 personnes. Suivent ensuite les RLS de la Haute-Yamaska (38 personnes), de Memphrémagog (16 personnes) et du Val-Saint-François (6 personnes). Les RLS de Coaticook, des Sources et du Haut-Saint-François ont tous les trois moins de cinq cas actifs.

Depuis le début de la pandémie, 12 158 Estriens ont été infectés par le coronavirus. Il y a eu 323 décès liés aux complications de la maladie, dont une majorité dans les résidences privées pour aînés (109 personnes) et dans les CHSLD (125).

Courbe des vaccins du 6 avril