Dans la région de Québec, près de 2000 jeunes âgés de 12 à 19 ans passent une partie de l’été à la base militaire de Valcartier. Et près de 3000 à la base aérienne de Bagotville, à Saguenay.
Dans la région de Québec, près de 2000 jeunes âgés de 12 à 19 ans passent une partie de l’été à la base militaire de Valcartier. Et près de 3000 à la base aérienne de Bagotville, à Saguenay.

COVID-19: toutes les activités des cadets annulées, dont les camps d’été

Paul-Robert Raymond
Paul-Robert Raymond
Le Soleil
Dur coup pour les cadets à la grandeur du pays. Le brigadier-général Dave Cochrane, commandant national des cadets et des Rangers juniors canadiens, a annulé toutes les activités entourant l’entraînement des cadets, en incluant tous les camps d’été.

«Il m’est clairement apparu que les programmes des cadets et des Rangers juniors canadiens ne pouvaient pas, en toute bonne foi, poursuivre leurs activités estivales prévues en toute bonne foi alors que le reste des Forces armées canadiennes se prépare à aider les Canadiens à faire face à la COVID-19 et à tout autre défi auquel ils pourraient être confrontés», a déclaré le brigadier-général mercredi. «C’est pourquoi j’ai pris la décision d’annuler toute activité d’entraînement en personne des cadets et des RJC jusqu’au 31 août 2020.»

Dans la région de Québec, près de 2000 jeunes âgés de 12 à 19 ans passent une partie de l’été à la base militaire de Valcartier. Et près de 3000 à la base aérienne de Bagotville, à Saguenay. De plus, les cours de pilotage de planeurs sont donnés à Saint-Jean-sur-Richelieu et les cours de pilote privé sont disséminés dans différentes écoles de pilotage au Québec. D’autres camps d’été sont tenus dans d’autres endroits, comme celui de musique à l’école secondaire Mont-Saint-Sacrement, à Saint-Gabriel-de-Valcartier.