Sept coureurs du groupe sportif suttonais « Les Morons » ont effectué un demi-marathon ou un marathon, le dimanche 20 septembre.
Sept coureurs du groupe sportif suttonais « Les Morons » ont effectué un demi-marathon ou un marathon, le dimanche 20 septembre.

Courir ensemble contre la sclérose en plaques

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
Émile Brunelle-Camirand et sa bande ont le sport dans le sang. Afin de jumeler sueur et bonne cause, sept membres du groupe d’amis sportifs, surnommé « Les Morons », ont effectué un demi-marathon ou un marathon afin d’amasser des fonds pour la Société canadienne de la sclérose en plaques.

Depuis 2011, une vingtaine d’amis âgés de 20 à 24 ans venant tous de Sutton évoluent ensemble autour du sport, que ce soit le ski alpin, le vélo de montagne, la course à pied, la randonnée ou l’escalade.

« On s’écrit à tous les jours. La montagne de Sutton est notre quartier général. C’est là qu’on pratique le ski alpin ensemble », indique Émile Brunelle-Camirand, âgé de 24 ans.

Soudés et unis, ils ont décidé de réaliser un premier défi de « gang » : courir le demi-marathon ou le marathon, au profit de la Société de la sclérose en plaques, une maladie dont est atteint le père d’un des membres du groupe.

550 mètres de dénivelé et plus de 3000 $

« Au départ, on voulait faire le marathon de Montréal, mais comme il a été annulé, on a couru la distance ici, à Sutton. »

Sept coureurs se sont donc élancés dans la boucle de 21,1 km, le dimanche 20 septembre. Quatre d’entre eux l’ont fait deux fois, complétant ainsi la distance d’un marathon, soit 42,2 km. « À Sutton, il y a beaucoup de côtes. On avait 550 mètres de dénivelés positifs. »

Cette boucle de 21,1 km représente la distance d’un demi-marathon. Quatre coureurs l’ont couru deux fois.

Cela n’a pas empêché Émile d’effectuer le marathon en 3 h 34. « On s’était donné comme objectif de faire le marathon en moins de 4 h. On l’a tous réussi! »

Parents et amis se sont occupés du ravitaillement d’eau et de nourriture pour aider les jeunes athlètes dans leur épreuve. À leur arrivée, une vingtaine de personnes les attendait pour les féliciter, dont quelques membres du groupe « Les Morons », un surnom qui leur vient de la sœur d’un des membres qui les interpellait comme « la gang de morons », surnom qu’ils se sont approprié avec humour.

Dans le cadre de cette participation à la campagne #stopponslaSP, ils ont pu amasser un peu plus de 3000 $ pour aider la recherche et les personnes atteintes de la maladie de la sclérose en plaques. La collecte de dons est toujours ouverte. Il est possible de donner via le site Web www.scleroseenplaques.ca.

Des défis de grandeur

Ce ne sera assurément pas le dernier défi de cette joyeuse clique, affirme M. Brunelle-Camirand, puisqu’ils ont adoré leur expérience. « On est extrêmement fiers de nous, d’avoir pu réussir ce défi-là, en plus pour une bonne cause. On était tellement contents des dons reçus le dimanche de la course qu’on avait envie de repartir à courir, même si on avait les jambes en compote! »

Ce groupe de sportifs suttonnais a visiblement des idées de grandeur, puisque leur potentiel prochain défi sera la montée de l’Everest... au mont Sutton. « Si tout se déroule bien et qu’on peut le faire, on aimerait faire de la randonnée alpine, et monter la même hauteur de dénivelés que le mont Everest dans la montagne de Sutton. » Ainsi, selon de rapides calculs, ils devront effectuer une trentaine d’ascensions du mont Sutton pour y parvenir. Ce défi reste à peaufiner, mais il va s’en dire que Les Morons n’ont pas froid aux yeux. Il est possible de suivre leurs aventures sur Instagram et Facebook, en visitant leurs pages du même nom.

Adrien, Émile, Louis-David, Xavier, Edouard, Alex et Charles Ugo une fois leur défi courageusement relevé !

Les autres coureurs ayant participé au défi étaient Adrien Brunelle-Camirand, Louis-David Leblanc, Xavier Moreau, Edouard Ducharme, Alex Dufresne et Charles Ugo Ouellette.