La soirée a tourné au drame, dimanche soir dans la rue des Bouleaux à Cowansville.

Coups de feu à Cowansville: un homme et une femme gravement blessés

La soirée a tourné au drame, dimanche soir dans la rue des Bouleaux à Cowansville. Appelés vers 19 h par des voisins qui ont entendu des coups de feu, les policiers de la Sûreté du Québec ont découvert deux personnes blessées gravement, soit une femme de 26 ans et un homme de 30 ans.
Appelés vers 19 h par des voisins qui ont entendu des coups de feu, les policiers de la Sûreté du Québec- ont découvert deux personnes blessées gravement, soit une femme de 26 ans et un homme de 30 ans.
« Les deux ont été conduits dans des centres hospitaliers de la région, j'attends des nouvelles de leur état de santé. Je ne sais pas si on craint pour leur vie actuel­lement », a indiqué la porte-parole de la Sûreté du Québec Ann Mathieu, vers 22 h. 
La nouvelle se répandant comme une traînée de poudre, de nombreuses hypothèses se sont mises à circuler, notamment sur les réseaux sociaux. Selon diverses sources, il pourrait s'agir d'un cas de drame conjugal. L'homme aurait tiré sur la femme, avant de retourner l'arme contre lui.
« On ne confirme pas ces informations-là parce que nous, il faut faire les vérifications à savoir qui sont ces personnes-là », a fait savoir Ann Mathieu.
La porte-parole n'a pas voulu non plus confirmer une information selon laquelle une arrestation aurait été effectuée, ni qu'un deuxième homme serait concerné. « Actuellement ça implique deux personnes. Mais comme l'enquête est amorcée, est-ce que ça pourrait amener d'autres informations ? C'est pas impossible. Mais là, je ne peux pas aller plus loin. »
Les témoins « oculaires et auditifs » seront rencontrés à court terme. « Dépendamment de l'état de santé des personnes impliquées, si c'est possible de les rencontrer rapidement, ça va être fait », mentionne Ann Mathieu.
« Il l'a tirée »
Plusieurs voisins de la scène de crime auraient été alertés par la fusillade. En entrevue à La Voix de l'Est, certains d'entre eux ont décrit le suspect comme un homme chauve qui serait âgé entre 30 et 40 ans.
Celui-ci se serait présenté sur les lieux avec un fusil avant de commencer à tirer sur la victime, une jeune femme dans la vingtaine. Cette dernière se trouvait alors à l'extérieur de son appartement­, selon un témoin.
« La madame aurait été atteinte dans le ventre. Je ne sais pas trop c'est qui par rapport à lui. Il l'a tirée une première fois et aurait essayé de tirer à nouveau sur elle alors qu'elle courait vers le bloc appartements. Il y a un gars qui se serait fait tirer dessus aussi. On a entendu au moins six coups de feu », a raconté Andrei Tiron, qui habite tout juste en face de la scène.
Ce dernier est ensuite sorti de son appartement, où il dit avoir assisté à l'arrestation du suspect. « Le suspect tentait de se cacher lorsqu'il a levé la tête et vu le policier. Le policier a commencé par l'appeler par son nom et lui dire de lever les mains en l'air, mais il ne voulait rien savoir. »
« Deux autres policiers et au moins six chars de policiers sont arrivés peu après à toute vitesse. Le suspect ne bougeait pas. Il arrêtait pas de dire : ''je m'en calisse, au pire, tire-moi''. Finalement, quand il s'est mis à genoux, les policier l'ont poivré et il est tombé à terre. Je ne sais pas s'il avait encore son gun dans les mains », a ajouté M. Tiron.
Un quartier difficile
Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs a été dépêché sur les lieux, tout comme le Service de l'identité judiciaire. 
La scène était étonnamment calme lors du passage de La Voix de l'Est, vers 20 h 30. Un périmètre de sécurité couvrait alors l'ensemble de la rue des Bouleaux. 
Les personnes interrogées ont parlé d'un quartier dif­ficile, où des interventions policières sont relativement fréquentes.