Le projet vise à encourager les producteurs agricoles du bassin à adopter des pratiques permettant d’améliorer la qualité de l’eau du bassin versant, qui représente l’habitat aquatique de cinq espèces de poisson en péril.
Le projet vise à encourager les producteurs agricoles du bassin à adopter des pratiques permettant d’améliorer la qualité de l’eau du bassin versant, qui représente l’habitat aquatique de cinq espèces de poisson en péril.

Coup de pouce financier pour protéger la rivière des Hurons

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Grâce à une aide financière de tout près d’un million de dollars étalés sur les quatre prochaines années, la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Montérégie pourra poursuivre ses interventions agroenvironnementales dans le bassin versant de la rivière des Hurons.

Celui-ci couvre une grande partie des MRC des Maskoutains et de Rouville, à l’est de la rivière Richelieu. Le projet vise à encourager les producteurs agricoles du bassin à adopter des pratiques permettant d’améliorer la qualité de l’eau du bassin versant, qui représente l’habitat aquatique de cinq espèces de poisson en péril.

Concrètement, il s’agit entre autres d’une meilleure gestion des eaux de pluie grâce à la réalisation d’ouvrages hydroagricoles, de revitaliser et de stabiliser les berges et les bandes riveraines par leur végétalisation, de même que l’adoption de cultures de couverture en rotation. Ces pratiques permettent de réduire le ruissellement de sédiments et de pesticides vers les cours d’eau.

Le projet prévoit également des activités de recherche et de transfert de connaissances sur l’hydromorphologie du bassin versant afin de soutenir les producteurs du secteur dans leurs démarches.

De la mirobolante somme totalisant 973 100$, 707 000$ proviennent du Fonds de la nature du Canada pour les espèces aquatiques en péril et ont été octroyés par Pêches et Océans Canada. Le ministère fédéral versera également 195 100$ du Programme de l’intendance de l’habitat pour les espèces aquatiques en péril pour un projet dédié au bassin du ruisseau à l’Ours, qui se situe au centre du bassin versant. De plus, le ministère provincial de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation financera le projet à hauteur de 71 000$.

L’an dernier, ce projet avait bénéficié d’une aide financière de 10 000$ du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour reboiser deux hectares de zones agricoles en friche situés en bordure de la rivière des Hurons.

Le projet bénéficie également du soutien financier du programme ALUS Montérégie, lequel permet de rétribuer monétairement les producteurs agricoles pour les biens et services écologiques rendus à travers les bonnes pratiques agroenvironnementales à la ferme, mentionne l’UPA Montérégie dans un communiqué.