Karine McNicoll, Manon Corbeil, Annik Bélanger, Marc-André Gherardi, France Morin, Ben Banachowski et Emmanuelle Casavant ont présenté les grandes lignes du 11e Relais pour la vie de Granby, jeudi soir.

Coup de jeune pour le Relais pour la vie

Pour sa 11e année, le Relais pour la vie de Granby prend un coup de jeune avec un comité renouvelé pratiquement à 100 %, de jeunes artistes et un jeune porte-parole. Le chanteur Fuso, connu pour son succès Love, portera bien haut la mission de cet événement au profit de la Société canadienne du cancer, qui aura lieu les 8 et 9 juin, de 19 h à 7 h.

« Étant donné que j’ai une très grande empathie pour les gens qui traversent cette dure épreuve et que j’aimerais à mon tour — si jamais je devais traverser cette épreuve-là — que les gens se mobilisent pour me donner de l’espoir, j’ai accepté l’invitation », explique-t-il en entrevue avec La Voix de l’Est.

En tant que porte-parole de l’événement de Granby, il parlera de la marche de douze heures le mieux qu’il le pourra, assure-t-il.

Il s’agira de sa deuxième année d’implication auprès des Relais pour la vie. En plus d’être porte-parole à Granby, il pourrait être artiste invité à ceux de Brossard et de Boucherville.

C’est par vidéoconférence que Fuso s’est adressé à ceux qui étaient présents au lancement de l’événement. Il a profité de l’occasion pour entonner le refrain de son succès Love, que tous ont immédiatement reconnu.

Pas de course
Le comité du Relais pour la vie de Granby vise le cap des 100 000 $ et la participation de 30 à 35 équipes.

L’an dernier, plus de 135 000 $ avaient été amassés.

Déjà, une équipe a réussi à amasser 8000 $. La collecte de fonds pour la recherche sur le cancer, le soutien aux personnes atteintes et la prévention va donc bon train.

Il n’y aura pas de volet course ou vélo pour la prochaine édition.

« La demande n’était pas assez forte, souligne l’organisatrice France Morin. Les survivants du cancer ouvriront une fois de plus la marche avec leur accompagnateur », mais un ajout à la formule pourrait être proposé.

La jeunesse en avant
« Cette année, le but est de souligner la jeunesse, note en entrevue Marc-André Gherardi, agent de développement pour les bureaux de l’Estrie à la Société canadienne du cancer, parce que la maladie touche les jeunes aussi. » La Société canadienne du cancer ratisse large, ce pour quoi elle inclut les jeunes.

Le comité organisateur a donc choisi une brochette d’artistes pour miser sur cette clientèle. Outre Fuso, des jeunes s’étant illustrés à La Voix Junior 1, Camélia Zaki, Cynthia Marquis et Maxyme Bouchard, ainsi que leur amie Rose Choinière et le frère de Maxyme, Nathan, monteront sur scène.

Les troupes de danse T.eenagers et T.acos offriront également une prestation, tout comme le duo formé par Hélène Bienvenue et Benoit Chabot, a annoncé Karine McNicoll, du comité.

Celui-ci est par ailleurs en reconstruction. Trois « anciens » ont été rejoints par quatre nouveaux membres et ils sont toujours en recrutement.