À quelques jours du vote, le chef libéral Philippe Couillard s'est arrêté à Granby hier, pour la deuxième fois dans cette campagne, un signe que le parti considère qu'il a des chances de remporter la bataille dans la circonscription. On le voit ici en entrevue éditoriale à La Voix de l'Est.

Couillard confiant d'enlever Granby

L'élargissement de la route 139, le centre mère-enfant à l'hôpital de Granby et la dépollution de la rivière Yamaska. Tels sont les trois enjeux principaux que le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, identifie pour la circonscription de Granby.
À quelques jours du vote, M. Couillard s'est arrêté à Granby hier, pour la deuxième fois dans cette campagne, un signe que le parti considère qu'il a des chances de remporter la bataille dans la circonscription. «C'est en effet une bonne interprétation de la réalité. C'est pour ça qu'on passe par ici», a-t-il reconnu, ajoutant qu'il visiterait l'ensemble des régions du Québec d'ici dimanche.
De passage dans les bureaux de La Voix de l'Est, M. Couillard a souligné que la relance des programmes d'infrastructures, dans lesquels son parti compte réinvestir 15 milliards en 10 ans, pourrait favoriser des dossiers régionaux importants, citant notamment ceux du centre mère-enfant et de la route 139.
«Je connais l'importance de ce projet-là, a-t-il indiqué au sujet du centre mère-enfant. La première chose que l'on fera, c'est regarder le cahier des immobilisations pour savoir à quelle étape le projet est rendu, ce qu'il reste à faire pour se rendre à la réalisation.»
Tous les détails dans notre édition de vendredi