Alain Nicol, membre du groupe The Muscle Rock band, Véronique Foisy, organisatrice d'événements, et Martine Ruel, directrice des opérations pour Corridor Appalachien, invitent les gens à un spectacle-bénéfice le 29 avril à la Maison de la culture de Waterloo.

Corridor Appalachien : en avant la musique!

L'une aime chanter. L'autre aime la nature. Elle travaille d'ailleurs à en conserver la faune et la flore. Une adore organiser des événements et un autre joue de la batterie. Tout ce talent rassemblé donnera lieu à un spectacle-bénéfice au profit de Corridor Appalachien le 29 avril prochain.
Élyanne Brasseur a 16 ans. La jeune fille qui souhaite devenir médecin, se passionne pour le chant. Sa mère, Martine Ruel, agit comme directrice des opérations pour Corridor Appalachien, un organisme sans but lucratif qui veille à la conservation des milieux naturels dans les Appalaches du sud du Québec.
Véronique Foisy, la mère de l'amoureux d'Élyanne et infirmière de formation, aime organiser des événements et son conjoint, Alain Nicol, joue de la batterie et chante dans le groupe The Muscle Rock Band qui offre de grands classiques rocks des années 1970 à aujourd'hui.
«J'avais promis à Élyanne que je lui organiserais un spectacle-bénéfice où chanter», raconte Véronique Foisy. Avec son conjoint Alain, pompier, Véro a organisé pendant deux ans un spectacle mettant le groupe en vedette au profit du défi Gratte-Ciel.
«Je voulais cette fois me coller à quelque chose qui nous ressemble encore plus et dans notre région, poursuit-elle. Et Élyanne allait être présentée en première partie.»
Il ne restait qu'à trouver une cause à soutenir.
«Un jour, à la blague, j'ai lancé à Véro que j'en avais une cause moi: Corridor Appalachien!, raconte Martine Ruel. J'ai vraiment lancé ça sans réfléchir.»
Mais une graine avait été semée.
Alors que la famille Brasseur-Ruel célébrait l'anniversaire d'Élyanne et de Martine, toutes deux nées en décembre, Véro est passée annoncer deux bonnes nouvelles.
«Elle a dit à Élyanne qu'elle faisait officiellement la première partie de The Muscle Rock le 29 avril à la Maison de la culture et à moi, et ça a été mon cadeau, que les profits allaient être remis à Corridor Appalachien!»
Organisme de conservation, Corridor Appalachien vit surtout de subventions fédérales. Il reçoit également des dons de fondations canadiennes et américaines et de dons de philanthropes et de particuliers qui ont à coeur les projets qui préservent l'écologie dans une perspective de développement durable.
«Le spectacle c'est l'fun! Ça permet d'amasser des sous et c'est mobilisant», se réjouit Martine Ruel, dont le coeur de mère et celui de directrice des opérations se voit ainsi comblé. 
L'événement permettra également de faire connaître la mission de l'organisme, fait remarquer Alain Nicol.
À ce jour, Corridor Appalachien et ses partenaires ont réussi à protéger 12 700 hectares de milieux naturels.
L'objectif de Véronique Foisy est de remplir la Maison de la culture de Waterloo le soir du 29 avril. Le lieu compte 260 places.
Pour vous procurer des billets, suffit de joindre la MCW au 450-539-4764 ou au info@mcwaterloo.com
À 16 ans, Élyanne Brasseur s'offrira la première partie du groupe Muscle Rock Band le samedi 29 avril.
Toute une opportunité
Élyanne Brasseur, qui chante et joue du piano depuis l'enfance, entend offrir un répertoire diversifié de chansons actuelles en première partie du spectacle présenté à 20h le 29 avril. Elle sera alors accompagnée des musiciens du Muscle Rock Band : Alain Nicol à la batterie et à la voix, Ghislain Lacasse à la guitare et à la voix, Sylvain Daigneault, au clavier, Alex Paquette à la guitare et Richard Pelland à la basse. Pierre Nicol, guitariste, se joindra au groupe le temps de la première partie et au moment du rappel.
The Muscle Rock Band, un groupe de la région, présentera des pièces de Bon Jovi, U2, Journey, AC/DC, Van Halen, Foo Fighters, Simple Plan et bien d'autres.
Élyanne, de Roxton Pond, fait partie de la chorale La Voix des Vents de l'école de la Haute-Ville de Granby. Depuis quelques années, elle prend des cours de chant en compagnie d'Émilie Janvier, elle aussi Roxtonaise d'origine. Un joyeux parcours que sa jeune soeur Adélie, 14 ans, semble vouloir suivre, elle qui chante, joue du piano et fait partie de la chorale également.
« Élyanne va commencer smooth et elle va finir ça 'dans les dents' », annonce Alain Nicol, en laissant planer le mystère. La jeune fille attaquera sept pièces.
« Avec ce spectacle, conclut-il, on joint vraiment l'utile à l'agréable ! »