La commission scolaire recommande à ses employés et à sa clientèle de se laver les mains fréquemment, de tousser dans son bras et de se débarrasser rapidement des mouchoirs utilisés.

Coronavirus: Val-des-Cerfs insiste sur les mesures d’hygiène

Pas de voyage annulé ou de grand rassemblement interdit à Val-des-Cerfs, mais la commission scolaire rappelle à sa clientèle et ses employés les mesures d’hygiène de base pour se prémunir contre le coronavirus.

Dans une récente communication, l’organisme qui chapeaute les territoires de Brome-­Missisquoi et de la Haute-Yamaska précise qu’il est « en constante communication avec le ministère de la Santé et des Services sociaux » à ce sujet.

Bien qu’elle ne répertorie aucun cas de coronavirus sur son territoire, Val-des-Cerfs s’attend « à ce que plusieurs personnes aient des symptômes » de virus sans gravité comme le rhume et la grippe « comme nous sommes en période d’infections respiratoires ».

Par souci de prévention, elle recommande aux adultes et aux enfants de se laver les mains souvent à l’eau tiède pendant au moins 20 secondes ou d’utiliser un désinfectant à l’alcool, de tousser et d’éternuer dans son bras si les mouchoirs font défaut et, s’ils sont disponibles, de les jeter dès que possible après utilisation et de se laver les mains par la suite.

« C’est important que les parents tiennent compte de toutes les mesures d’hygiène », indique la coordonnatrice des communications Paméla Blouin. Val-des-Cerfs recommande aussi de garder à la maison tout enfant qui présente des symptômes de rhume, de grippe ou de gastro-entérite.

Vigie

Jusqu’à maintenant, aucun voyage scolaire n’a été annulé puisqu’ils ne visent pas de destination où le coronavirus est problématique. « Mais on suit de près tout développement et s’il y a des changements, on va intervenir », dit Mme Blouin.

Les établissements scolaires « ont un rôle important à jouer » pour contrer la propagation des virus, a fait savoir le sous-ministre de l’Éducation Éric Blackburn­, dimanche. Aucun cas de COVID-19 n’a encore été rapporté dans une école de la province, et dans l’est de la Montérégie, aucun établissement d’enseignement n’a fermé ses portes.

Québec rappelle que toute personne ayant voyagé dans une région du monde à risque comme la Chine et l’Iran doit s’auto-isoler pendant 14 jours pour surveiller l’apparition de fièvre, de toux ou de difficultés à respirer.