« Les Cowansvillois ne veulent pas se faire dire quel choix ils doivent faire. Ils sont lucides. Ils sont capables de réfléchir et d’avoir leur propre jugement, de faire leur propre opinion », soutient Corinne Labbé.

Corinne Labbé poursuit Arthur Fauteux

Corinne Labbé passe de la parole aux actes : elle intente une poursuite contre le maire sortant de Cowansville Arthur Fauteux­ pour des propos qu’elle juge diffamatoires.

L’aspirante mairesse a confié jeudi le mandat à des avocats pour entreprendre des démarches judiciaires contre M. Fauteux. « Je ne peux pas laisser passer les commentaires qu’il a faits », a-t-elle affirmé vendredi après-midi. Elle n’a pas voulu dire quel montant elle réclamera. « Je vais attendre les conseils de mes avocats. »

Vendredi dernier, le maire s’était lancé dans une attaque contre Mme Labbé, mettant en doute ses capacités de présider une administration municipale tout en l’accusant de propager de fausses informations afin de se faire élire. Il a de plus laissé entendre qu’elle a été payée par la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi pour des heures non travaillées.

Mme Labbé a sommé lundi M. Fauteux­ de retirer ses propos, le menaçant de poursuite s’il refusait. Elle ignorait au moment de sa semonce ce que son ancien collègue du conseil allait faire. Son ultimatum n’avait rien d’un bluff, a-t-elle affirmé vendredi en entrevue. « Je n’ai pas annoncé ça pour rien. J’étais sérieuse. »

La sortie de M. Fauteux a eu des répercussions parmi les électeurs, a indiqué Mme Labbé. Ils n’ont pas apprécié son intervention, dit-elle. « Les Cowansvillois ne veulent pas se faire dire quel choix ils doivent faire. Ils sont lucides. Ils sont capables de réfléchir et d’avoir leur propre jugement­, de faire leur propre opinion. »

Mme Labbé soutient ne pas avoir été déstabilisée par les attaques du maire. « Ça n’a pas été une grosse source de distraction. J’ai continué ma campagne avec mon équipe. Il reste une semaine et on va se concentrer à rencontrer les citoyens. »

Beauregard attaque

Sylvie Beauregard s’est mêlée de l’affrontement entre Mme Labbé et le maire. Dans un communiqué publié jeudi, elle appelle les électeurs à se demander s’ils veulent « d’un maire ou d’une mairesse qui transgresse des lois et des règlements, qui se place en conflit d’intérêts (...) »

Dans un texte interrogatif, sans jamais nommer Mme Labbé, Mme Beauregard énumère plusieurs critiques à l’endroit de son ancienne collègue au conseil. Celle-ci « fait des promesses qui ne sont que du vent ou des actions déjà entreprises », elle fait l’unanimité contre elle de la part du personnel de la Ville, « manque d’esprit d’équipe et de sens du partenariat » et « cause des retards dans l’évolution des dossiers par des interventions superflues ou carrément inutiles », peut-on lire.

Comme citoyenne, Mme Beauregard­ affirme qu’elle « n’en veut surtout pas comme commandant en chef à l’hôtel­ de ville. »

« Travailler en équipe avec elle (Mme Labbé), c’était difficile. Elle remettait en question des choses qui étaient évidentes. Elle est incapable de prendre une décision. Elle nous a fait perdre beaucoup de temps dans plein de dossiers », a expliqué Mme Beauregard en entrevue.

Débat de la Chambre de commerce

Les quatre candidats à la mairie de Cowansville se réuniront lundi à l’auditorium de l’école Massey-Vanier. Ils prendront part à un débat organisé par la chambre de commerce de Brome-Missisquoi. L’événement débutera à 19 h.