Des représentants de Carrefour étaient de passage à Granby en septembre dernier pour officialiser le don d’un camion d’incendie.

Coopération avec Haïti: Granby en lice pour un prix

Le protocole de jumelage et de coopération qu’elle a mis en place avec la commune de Carrefour en Haïti a permis à la Ville de Granby de se tailler une place parmi les finalistes du prix Hector-Fabre du ministère des Relations internationales et de la Francophonie.

« J’en suis fort heureux. Ça fait rayonner notre ville et ça permet de faire reconnaître le travail réalisé jusqu’à présent », a commenté mardi le directeur général de la Ville de Granby, Michel Pinault.

Pour l’heure, les autres finalistes à ce prix qui vise à souligner au Québec la réalisation de projets à portée internationale ne sont pas dévoilés. Les initiateurs des projets seront rencontrés de façon individuelle par un jury au cours des prochaines semaines. Le prix, accompagné d’une bourse de 25 000 $, sera remis au début de l’année 2019.


«  Je pense que ce que l’on fait là-bas peut aider.  »
Michel Pinault, DG Ville de Granby

Le protocole entre la Ville de Granby et la commune de Carrefour a été signé en juin 2017. Plusieurs gestes concrets ont été posés à ce jour. Des uniformes, des ballons de soccer, des livres, des habits de combat d’incendie et même un camion d’incendie ont pris la route d’Haïti.

Éventuellement, des officiers du service des incendies pourraient se rendre à Haïti afin de former les sapeurs-pompiers de Carrefour et évaluer leurs besoins. La participation d’une équipe de soccer de Granby à un tournoi de coopération, organisé en sol haïtien, est aussi évoquée, alors que le maire de Carrefour est lui-même un adepte du ballon rond, affirme le directeur général de la Ville de Granby.

Des échanges — notamment en matière de sécurité civile, d’environnement et de changements climatiques, d’eau et assainissement ainsi que d’éducation, de technologies de l’information et de communications — sont aussi favorisés.

Aider

« Je pense que ce que l’on fait là-bas peut aider. Et c’est tant mieux pour eux. Notre communauté doit aussi être fière de ce que l’on fait et du rayonnement que cela procure à la Ville », souligne Michel Pinault.

Celui-ci est d’ailleurs en quelque sorte à l’origine du lien qui s’est développé entre Carrefour et Granby. Au cours des dernières années, le directeur général a participé à des missions, dans le cadre du programme de coopération municipale Haïti-Canada, à titre de représentant de la Corporation des officiers municipaux agréés du Québec (COMAQ).

En 2017, le maire de Granby, Pascal Bonin, a accompagné M. Pinault. C’est à cette occasion que des liens ont été noués avec les représentants de la commune de Carrefour. Des délégations haïtiennes ont, depuis, également visité Granby.

Le maire de Carrefour, Jude Édouard Pierre, et le directeur des programmes de la Fédération canadienne des municipalités, Jacques Carrière, ont d’ailleurs soutenu par écrit la candidature de Granby au prix Hector-Fabre, nommé ainsi à la mémoire du premier représentant du Québec à l’étranger.

Michel Pinault rencontrera le 14 décembre prochain le jury du prix pour présenter plus en détail la collaboration qui s’est installée entre les deux localités. « Je veux insister sur le fait que ce n’est pas un projet ponctuel. Il s’échelonne sur plusieurs années et ça génère d’autres dossiers », dit-il en faisant notamment référence aux quelque 800 boîtes de livres amassées récemment pour Haïti, à la suite d’un appel qu’il a lancé à ses homologues d’une quarantaine de municipalités.

« Je pense que si on peut simplement donner le goût de la lecture à quelques Haïtiens, ce sera des gens qui seront éveillés d’esprit et qui pourront peut-être un jour changer des choses dans le pays », croit le DG de la Ville de Granby.

Si Granby devait remporter le prix Hector-Fabre, la bourse de 25 000 $ serait versée dans le fonds général de la Ville et pourrait être allouée à de futurs projets. Mais rien de précis n’a été ciblé, note Michel Pinault.