Une centaine de personnes étaient présentes lors de la séance d’information dans le hall de l’aréna de Bromont, le 18 septembre.

Coop d'habitation pour ainés à Bromont: des candidats répondent à l’appel

Le projet de coop d’habitation pour ainés de Bromont avance rondement. En marge la récente séance d’information, tenue le 18 septembre, une cinquantaine de personnes ont remis des lettres d’intention, un des critères pour que l’initiative se concrétise. Les membres du conseil d’administration doivent choisir sous peu l’un des trois sites envisagés pour implanter l’immeuble de 30 logements.

« La dernière rencontre a été très positive. Les gens sont emballés. On peut dire mission accomplie au niveau de l’intérêt », a indiqué en entrevue André Fournier, président du conseil d’administration du projet d’habitation pour aînés, baptisé Espace bromontois - coop de solidarité.

Une centaine de personnes, dont une trentaine de couples, ont répondu à l’appel en se présentant à la séance d’information, tenue dans le hall de l’aréna de Bromont. « On espérait avoir 80 personnes. Alors c’est au-delà de nos attentes », a concédé Diane Perron, qui chapeaute également le projet.

Afin de passer à une phase suivante, ceux qui le pilotent doivent démontrer qu’il répond à un réel besoin à Bromont pour les gens de 65 ans et plus. Pour ce faire, une soixantaine de personnes doivent être prêtes à déménager dans une des unités de la coop d’ici deux ans. Une fois cette étape franchie, le projet pourra être déposé à la Société d’habitation du Québec (SHQ).

André Fournier, président du C.A

Le 18 septembre, 30 personnes ont rempli le formulaire d’intérêt : du nombre, 23 veulent avoir un logis à court terme au sein d’Espace bromontois, tandis que 7 envisagent de s’y installer à plus longue échéance. Parmi ces candidats, deux sont de Waterloo, un de Cowansville, un de Granby, un de Sainte-Cécile-de-Milton et 25 de Bromont.

Rappelons que l’initiative prévoit la construction d’un immeuble de 30 logements. Du nombre, 15 seront dédiés à une clientèle ayant un revenu modique, tandis que l’autre moitié pourra être louée par des gens dont les revenus sont « dans la moyenne ». Le budget est estimé à 5,5 millions de dollars. Le conseil d’administration planifie que 42 % de cette somme proviendrait de la SHQ. Le coût des loyers devra se situer dans une fourchette comprise entre 75 % et 95 % sous le prix médian dans la région.

Modèle

Depuis les balbutiements du projet en 2017, les membres du conseil d’administration ont visité plusieurs coopératives d’habitation, notamment à Sutton, Racine puis Montréal. Or, pas question de faire un « copier-coller » de ce qui se fait ailleurs. Espace bromontois aura son ADN bien à lui. « On veut que ce projet soit un modèle à Bromont. Tant par son architecture que par le mode de vie qu’on veut amener avec la coopérative. On veut que ça s’intègre dans le milieu en préconisant des matériaux durables », a mentionné Diane Perron.

L’installation d’une serre au cœur de la coop d’habitation est une des nombreuses initiatives au programme. « Les échanges entre les résidents de la coop sont très importants. Et on le sait, le jardinage est très rassembleur », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, les citoyens de Bromont seront privilégiés en tant que locataires. « Et autant que possible, on veut que toutes les phases du projet aient des retombées dans la région », a fait valoir André Fournier. Sans pouvoir s’avancer sur le l’emplacement précis des terrains visés, le président du C.A a souligné qu’ils sont tous « près du cœur du village et des services ». Tous les sites potentiels sont également à proximité d’une piste cyclable.

Pour de plus amples renseignements à propos du projet, contacter Diane Perron à l’adresse dianec.perron@videotron.ca