Sur la page Facebook des jus Oasis, Jean Gattuso, chef de l'exploitation d'Industries Lassonde, s'est adressé aux consommateurs choqués par l'attitude de sa compagnie face à la petite entreprise Olivia's Oasis. «J'ai été personnellement rencontrer (Mme Gudzman) dimanche après-midi, lit-on. Je lui ai exprimé mes regrets relativement à la tournure des événements et nous avons conclu une entente. Je lui ai également offert du mentorat de manière à développer son entreprise.»

Controverse autour d'Oasis: «Le message du consommateur a été entendu»

Trop peu, trop tard? La note est arrivée hier après-midi sur la page Facebook des jus Oasis: Jean Gattuso, chef de l'exploitation d'Industries Lassonde, s'est adressé aux consommateurs choqués par l'attitude de sa compagnie face à la petite entreprise Olivia's Oasis. «J'ai été personnellement rencontrer (Mme Gudzman) dimanche après-midi, lit-on. Je lui ai exprimé mes regrets relativement à la tournure des événements et nous avons conclu une entente. Je lui ai également offert du mentorat de manière à développer son entreprise.»
«Le message du consommateur a été bien entendu, ajoute en entrevue à La Presse Affaires Pierre L'Heureux, vice-président directeur et directeur général d'Industries Lassonde. C'est important maintenant de poursuivre ce dialogue sur les médias sociaux.»
Olivia's Oasis pourrait tirer une belle pub de cet événement malheureux, Lassonde, par contre, doit se rapprocher des consommateurs.
Interrogé sur le plan à adopter à court terme par Lassonde pour reconquérir l'opinion publique, Frederic Gonzalo, stratège marketing, communications et médias sociaux, disait hier matin que la direction devait faire un mea culpa public rapidement. «À l'époque de la crise de la listériose, la direction de Maple Leaf est sortie publiquement, rappelle-t-il. C'était vraiment beaucoup plus grave, mais il y a eu une prise d'action claire. Jusqu'à hier matin, il y avait un silence radio des dirigeants de Lassonde.»
Lassonde retrouvera-t-elle la sympathie des consommateurs qui ont fait part, par centaines, de leur mécontentement sur la page Facebook des jus Oasis? L'entreprise craint-elle de voir ses ventes baisser?
«On fait confiance à notre consommateur, répond Pierre L'Heureux. Avec la rapidité avec laquelle on a réagi, on a bon espoir que cet événement se termine positivement.»
Dans son dernier bilan financier, Lassonde rapportait des revenus de 760 millions de dollars pour l'exercice de 2011, en hausse de 41%, grâce à l'acquisition de l'Américaine Clement Papas and Company notamment.
«L'impact négatif sera de courte durée, estime Frederic Gonzalo. Mais un impact de quelques semaines peut affecter l'entreprise.»
«C'est l'avantage des médias sociaux, ajoute Luc Dupont, professeur agrégé au département de communication de l'Université d'Ottawa. Les tempêtes sont très soudaines, mais disparaissent aussi vite.»
Tous les détails dans notre édition de mardi