Les citoyens de Cowansville peuvent maintenant déposer leurs contenants de verre (bouteilles de vin, pots de cornichons­ et de confiture, etc.) dans un conteneur acheté par la Ville pour les recycler. Il a été installé dans le stationnement du Super C sur la rue du Sud.

Conteneur à verre à Cowansville: de la parole aux actes

Quelques semaines seulement après avoir abordé la question, la Ville de Cowansville est passée de la parole aux actes en fournissant à ses citoyens un conteneur à verre. Elle est la première municipalité de la région à le faire.

« On en a parlé au conseil. On s’est dit qu’on devait être dans l’action. C’est ce qu’on a fait », a affirmé la mairesse Sylvie Beauregard, vendredi matin, alors qu’elle a fièrement inauguré le nouveau service.

Le conteneur à verre a été installé dans le stationnement du supermarché Super C, à côté de la succursale de la Banque Nationale sur la rue du Sud. Les citoyens sont encouragés à s’y rendre pour y déposer tous leurs contenants alimentaires de verre, soit les bouteilles de vin, d’huile d’olive ainsi que les pots de cornichons et de confiture en plus de pots de type Masson.

Tout le verre récupéré sera acheminé aux installations de 2 M Ressources à Saint-Jean-sur-Richelieu. L’entreprise est spécialisée dans le recyclage du verre. Elle le transforme en résidus et l’utilise comme abrasifs ou moyens de filtration.

La Ville a étudié quelques emplacements où déposer le conteneur, a indiqué Mme Beauregard. Les terrains dont la Ville est propriétaire étaient soit trop éloignés du centre-ville pour bien desservir la population ou pas assez grand pour le conteneur. Le chargement du conteneur sur une remorque exige en effet beaucoup d’espace pour les déplacements du camion. Le stationnement du Super C répondait à ces besoins.

« Les propriétaires du supermarché ont accepté qu’on le mette ici. C’est pratique parce qu’il y a de la place, c’est assez central et la SAQ (Société des alcools du Québec) est juste là », a dit Mme Beauregard en montrant du doigt le commerce. « Les gens vont pouvoir ramener leurs bouteilles ici quand ils vont à la SAQ », a-t-elle dit.

Les citoyens sont par ailleurs invités à ne pas jeter leurs bouchons en liège, mais plutôt à les apporter à l’hôtel de ville, où une boîte a été installée à cette fin. Les bouchons seront valorisés en étant transformés en semelle de chaussures et en tapis de yoga.

Choix écologique et économique

Contrairement à d’autres municipalités désireuses d’offrir le service, la Ville de Cowansville a pu acquérir rapidement un conteneur à verre en le commandant à une entreprise de Québec. Les fournisseurs de la région exigeraient entre huit et 12 semaines pour fabriquer un conteneur et le livrer, a expliqué Sylvain Perreault, directeur du service des infrastructures et des immobilisations de la municipalité. « On avait de bons contacts. On a su où on pouvait en acheter un pour l’avoir rapidement », a-t-il dit.

L’achat du conteneur a coûté 9000 $. Une bonne affaire, soutient M. Perreault. La location d’un conteneur pour collecter le verre peut coûter 150 $ par mois, donne-t-il en exemple.

Outre le fait que l’achat du conteneur permettra à la Ville d’économiser à moyen terme, celle-ci est propriétaire d’une remorque conçue pour transporter le conteneur, ce qui se soldera par des économies pour offrir ce service.

En assurant le transport du conteneur chez 2 M Ressources une fois plein, au lieu de confier cette tâche à une firme de transport, la Ville économisera près de 350 $ par voyage, calcule M. Perreault.

Transporter un conteneur coûte jusqu’à 500 $ dans le privé, dit M. Perreault. Son service fait le travail pour environ 100 $, estime-t-il.

La Ville utilise déjà cette remorque pour transporter ses conteneurs contenant les boues usées de son usine d’épuration. Celles-ci sont envoyées dans une firme spécialisée à Saint-Bernard-de-Lacolle où elles sont traitées avant d’être épandues dans des champs agricoles.

Le conteneur peut contenir 20 tonnes de verre. La compagnie 2 M Ressources paiera 15 $ la tonne à la Ville. M. Perreault estime que le conteneur prendra un mois à se remplir. Les revenus annuels pourraient s’élever à 3600 $ pour la municipalité.