Il y a avait beaucoup de skieurs à Bromont, montagne d'expériences, lundi. Le bouchon de circulation qui s'est formé à l'entrée du stationnement s'étirait jusqu'à l'autoroute 10 en après-midi.

Congestion sur les pentes... et les routes

Malgré le cocktail météo qui s'est abattu sur le sud du Québec, les adeptes de sports de glisse ont été nombreux à prendre d'assaut les pistes des stations de ski de la région durant- le temps des Fêtes.
Ce fut notamment le cas à Bromont­, montagne d'expériences où il y a eu congestion sur les pentes... et les routes le 2 janvier. Le trafic s'étirait en effet du stationnement de la station jusqu'à l'autoroute 10 en après-midi.
« C'est dans nos grosses journées de l'année. On a 4, 5 journées comme ça par année et le 2 janvier en fait partie. Il faut dire que les astres étaient alignés parce que c'était la dernière journée de congé pour plusieurs, on avait eu de la neige le 31 décembre et on annonçait de la pluie le 3 janvier. On s'y attendait », a indiqué le président-directeur général de la station bromontoise, Charles Désourdy.
Des skieurs ont même rapporté qu'il leur a fallu plus d'une heure pour se rendre au stationnement et acheter un billet. Un temps d'attente qui aurait été gonflé par un feu de circulation installé l'an dernier sur le boulevard de Bromont­, selon M. Désourdy.
« La nouvelle lumière temporaire en face de l'hôtel de ville laisse passer 400 à 500 autos à l'heure et nous, il arrive à peu près 1500 clients entre 14 h 30 et 17 h puisque notre abonnement, qui commence à 15 h, est très populaire. C'est toujours à ce moment qu'on a des bouchons. Lundi, je pense qu'on avait au-dessus de 500 autos qui attendaient en ligne jusqu'à l'autoroute des Cantons-de-l'Est », a relevé M. Désourdy.
Question d'éviter que ce scénario se répète, le grand patron de la station touristique de Bromont suggère de modifier le cycle de la lumière, à tout le moins durant les après-midi du temps des Fêtes où les skieurs sont nombreux à converger vers la montagne.
« On avait déjà eu un problème similaire sur la 241 (rue Shefford­) dans le passé. Des ajustements avaient été apportés au feu de circulation et ça avait réglé la situation­ », a souligné M. Désourdy.
Si le retour de la pluie est venu freiner l'ardeur des skieurs mardi, le PDG de Bromont, montagne d'expériences s'est néanmoins dit satisfait de l'achalandage observé entre Noël et le jour de l'An.
« Ça a bien été même s'il a mouillé le 26 décembre. Ça part du bon pied pour 2017. Aujourd'hui (mardi), il n'y a pas d'achalandage du tout et demain (mercredi), probablement pas non plus, mais on s'attend à avoir un week-end normal avec le retour du froid. En fait, c'est vraiment les tempêtes de neige qui font sortir les skieurs. C'est toujours là qu'on a de grosses journées », a résumé M. Désourdy.
Mont Sutton est choyé cet hiver: le centre de ski a déjà reçu plus de 130 cm de neige depuis le début de la saison.
Mont Sutton
Et parlant de neige, le centre de ski Mont Sutton est particulièrement choyé cet hiver avec déjà plus de 130 cm d'accumulation à ce jour. Un couvert de neige qui a aussi séduit plusieurs skieurs le 2 janvier.
« Ça a été une journée très achalandée. En fait, ça a été un excellent temps des Fêtes. On a connu une bonne période en termes d'achalandage et de nouveaux initiés. On est très contents », a confié la directrice du marketing, Nadya Baron.
Si la poudreuse se faisait rare à pareille date l'an dernier, le scénario est tout à l'opposé cette saison. « Au niveau de la neige, c'est l'une des meilleures années parmi les cinq dernières. On est déjà à 100 % du domaine skiable. En termes de couvert, c'est vraiment ce qu'on a eu de mieux depuis cinq ans. C'est une très belle façon de démarrer l'année », a affirmé Mme Baron.