Le Zoo de Granby a accueilli pas moins de 19114 visiteurs mardi. Cet achalandage a entraîné des congestions sur le réseau routier, notamment dans les rues voisines du site.

Congestion monstre autour du Zoo

La popularité du Zoo de Granby est loin de s'essouffler. Un total de 19 114 visiteurs ont franchi les tourniquets, mardi. Pas un record - en 2009, on en avait dénombré plus de 19 600 -, mais tout de même la plus forte affluence de l'été à ce jour. Cet achalandage monstre a causé de sérieux maux de tête aux automobilistes qui ont eu à se déplacer dans le secteur.
En après-midi, quelque 18 200 enfants et adultes avaient déjà envahi le site d'attraction. « On s'attend à de très grosses journées aujourd'hui (mardi) et demain (mercredi) », a fait savoir Hélène Bienvenue, conseillère en communication et marketing au Zoo de Granby. 
Historiquement, le deuxième mercredi des vacances de la construction est le plus achalandé de la saison estivale.
L'arrivée de ces milliers de visiteurs dans la ville n'est pas de tout repos sur le réseau routier. La circulation était au ralenti dans plusieurs secteurs en matinée, mardi. À un certain moment, les voitures étaient même arrêtées sur l'autoroute 10 à la hauteur de la sortie 68 à Saint-Alphonse-de-Granby, ont fait savoir les policiers.
En plus du trafic sur la route 139, principal lien routier pour gagner le Zoo de Granby, les rues voisines du site étaient bondées. « Oui, ça a été une journée difficile », affirme d'emblée Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.
Difficulté supplémentaire
Les policiers ont l'habitude d'intervenir sur une base presque quotidienne à cette période-ci de l'été pour s'assurer que les déplacements se déroulent en toute sécurité. Mardi, ils étaient notamment postés dans la rue Bourget, près de Saint-Hubert, où des travaux sont également en cours. 
C'est toutefois la première année que la circulation se révèle aussi difficile dans les rues voisines du zoo. Selon la direction du Jardin zoologique, cette situation serait attribuable à l'usage répandu des cellulaires qui offrent aux conducteurs, via Google Maps ou leur GPS, des routes alternatives à emprunter pour éviter les bouchons. 
« On pense qu'avec les redirections des GPS, les visiteurs utilisent d'autres itinéraires et beaucoup se garent dans les rues près du zoo. Les gens arrivent de tout bord, tout côté pour se rendre au zoo », indique Samuel Grenier, directeur des services-clients au Jardin zoologique de Granby. 
Les policiers se sont également assurés lors de patrouilles, mardi, que tout se déroulait sans anicroche dans le secteur des stationnements alternatifs, c'est-à-dire ceux de la rue des Colombes - qui contient plus de 800 places - et du commerce Surplus RD, rue Saint-Jude. 
Automobilistes, patience. Le même scénario pourrait se reproduire mercredi alors que les visiteurs devraient être aussi nombreux, sinon plus !