Les policiers de Granby distribuent des petits grattoirs portatifs aux citoyens, un outil qui permet de rappeler l’importance de déglacer et déneiger sa voiture avant de prendre la route.

Conduite hivernale: l’importance d’adopter des comportements sécuritaires

Adopter des comportements sécuritaires en saison hivernale est primordial pour éviter de mauvaises surprises, dont celle d’être impliqué dans un accident, rappellent les policiers de Granby, qui innovent en distribuant des petits grattoirs aux citoyens.

« Cet outil-là se veut un rappel de la campagne prudence, patience, respect. C’est encore plus pertinent durant l’hiver. On rappelle l’importance que les gens ont dans leur propre sécurité », explique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby, en précisant que la sécurité routière hivernale est la thématique qui a été choisie par les policiers en janvier.

Quelque 500 petits grattoirs portatifs qui s’accrochent au pare-soleil ont jusqu’ici été distribués, notamment au Cégep de Granby, où se déroulait le point de presse jeudi. Cinq cents autres seront offerts dans les jours à venir et la semaine prochaine.

L’article promotionnel rappelle aussi aux automobilistes qu’ils ont l’obligation de déneiger et déglacer leur voiture de façon à avoir une bonne visibilité, entre autres. Le détachement de morceau de glace lorsqu’un véhicule est en mouvement peut entraîner de fâcheuses conséquences.

« On a déjà eu des accidents reliés à de la glace qui s’est détachée et qui est tombée dans le pare-brise. Ça peut causer des accidents très graves, mêmes mortels. On en voit encore trop souvent des igloos mobiles », déplore l’agent Rousseau.

Le conducteur au volant d’une voiture mal déneigée ou déglacée s’expose à une contravention de 100 $ à 200 $, plus les frais. Le policier a également le pouvoir de lui demander de le rendre conforme avant de reprendre la route.

Pneus d’hiver conformes et en bon état

Équiper sa voiture de pneus d’hiver est obligatoire. Le conducteur doit aussi s’assurer qu’ils sont en état de rouler.

« Ce n’est pas parce que nos pneus étaient conformes en novembre qu’ils sont encore bons en janvier. Ça vaut la peine de les faire vérifier par notre mécanicien parce qu’on rentre dans la période la plus froide de l’année », mentionne M. Rousseau.

Un pneu qui n’est pas conforme ou qui n’est plus en état de rouler entraîne une contravention de 200 $... par pneu. « Il y a des gens qui respectent la loi en ayant des pneus d’hiver, mais parfois les pneus ne seraient même pas bons pour rouler l’été », illustre le policier.

Réduire sa vitesse pour éviter d’être surpris par la glace noire figure aussi parmi les bons gestes à poser derrière le volant en saison hivernale. Plus de 10 734 personnes ont d’ailleurs été impliquées dans une collision en janvier, février, mars et décembre 2018 au Québec. De ce nombre, 83 personnes sont décédées et 343 ont subi de graves blessures.

Au cours des dernières années, plus de la moitié des accidents survenus en saison hivernale se sont produits sur une surface glacée ou enneigée, « d’où l’importance d’adapter notre conduite », mentionne M. Rousseau.