La Ville de Bromont vient de mandater une firme d'avocats, afin de forcer les promoteurs du Domaine Blanc sur vert à réaliser les aménagements paysagers qu'ils s'étaient engagés à faire.

Conditions non respectées au domaine Blanc sur vert

N'arrivant pas à faire respecter certaines des conditions imposées aux promoteurs du développement immobilier Blanc sur vert, le conseil municipal de Bromont a décidé, lundi soir, de mandater une firme d'avocats afin d'entreprendre des démarches plus poussées pour les forcer à se plier aux exigences de la Ville.
«Le projet Blanc sur vert, qui est situé aux abords de Ski Bromont, est en cours depuis 2008 et la Ville l'avait approuvé par résolution, précise la mairesse, Pauline Quinlan. Il a été réalisé entre 2009 à 2013 et le protocole d'entente prévoyait des interventions d'aménagement paysager, qui devaient être complétées derrière certaines unités. Or, des problèmes d'érosion sont apparus et on s'est aperçu que, en fonction du permis que la Ville avait donné, les travaux n'ont pas été réalisés, et ce, même si la Ville a eu des échanges avec Construction Cholette, Foley, Lapointe, qui sont les promoteurs.»
La mairesse indique également que le syndicat des copropriétaires du développement manifeste également des craintes pour sa sécurité en raison de l'érosion.
Tous les détails dans notre édition de mercredi