«Notre niveau de dette est encore moindre que la plupart des municipalités de la région et bien en bas de la moyenne d'endettement des villes québécoises», affirme le maire de Lac-Brome, Gilles Decelles.

Compte de taxes en hausse à Lac-Brome: la dette grimpera de près de 10 M$

Les résidants de Lac-Brome devront composer avec un compte de taxes plus élevé et une dette en forte croissance en 2013.
La Ville a établi le taux de taxe résidentiel à 0,68 $ par tranche de 100 $ d'évaluation pour la prochaine année, une baisse de 9 cents comparativement à 2012. Cette diminution vise à aider les citoyens à faire face à l'entrée en vigueur d'un nouveau rôle d'évaluation pour les années 2013-2014-2015, qui hausse d'environ 14 % la valeur de leur propriété.
«Au dernier rôle, l'évaluation avait augmenté de 18,6 % et on avait décidé de la répartir sur trois ans. Cette fois-là, on a décidé de faire le réajustement tout de suite, dès la première année. L'augmentation des valeurs foncières due à l'inflation s'élève donc à 13,9 %», explique le maire de Lac-Brome, Gilles Decelles.
Ainsi, malgré un taux de taxation plus bas, les Bromois verront leur fardeau fiscal grimper, d'autant plus qu'ils devront aussi assumer une hausse de la tarification des services. Les tarifs d'eau (de 280 $ à 350 $), d'égout (de 295 $ à 300 $), d'ordure (de 75 $ à 102 $) et de recyclage (45 $ à 50 $) augmenteront tous en 2013.
Tous les détails dans notre édition de lundi