Le complexe sportif devrait être opérationnel sur le vaste site d’ici septembre 2022.

Complexe de tennis à Bromont: ouverture prévue en 2022

Le projet de centre de tennis à Bromont, auquel doit se greffer un groupe de spécialistes en médecine sportive, a récemment franchi une nouvelle étape en recevant l’appui des élus de Bromont, préalable au dépôt d’une demande de subvention auprès du ministère de l’Éducation. Si tout se déroule comme prévu, le chantier pourrait être lancé en 2021 sur le vaste site en bordure de la sortie 78 de l’autoroute 10.

« On pense que Bromont est une ville touristique qui va attirer beaucoup de personnes. Ce serait le premier centre de tennis multifonctionnel de cette envergure en Montérégie », a indiqué en entrevue le directeur général du Groupe Perreault-Navilon Sports et divertissement, Jean-Lévy Champagne.

En fait, le centre sportif, dont le budget est estimé à 16 millions $, fait partie d’un mégaprojet. Un hôtel, auquel doivent se greffer quelques restaurants complémentaires à l’offre actuelle dans le secteur, est prévu sur le terrain de 1,6 million de pieds carrés. Des discussions sont également en cours avec Transdev pour aménager un stationnement incitatif.

Le complexe sportif intérieur projeté aurait une superficie avoisinant 250 000 pieds carrés, incluant l’aire de stationnement dédié. On parle de huit terrains de tennis multifonctionnels. Les amateurs de pickleball pourraient aussi y pratiquer leur sport. Les courts devront répondre aux normes internationales afin d’accueillir des tournois provinciaux et nationaux.

Selon M. Champagne, Tennis Québec appuie le projet. Une équipe d’entraîneurs qui suivent des athlètes de haut niveau souhaiteraient mettre en place une académie pour former l’élite du tennis, a mentionné le représentant de Groupe Perreault-Navilon.

Jean-Lévy Champagne, DG de Groupe Perrault-Navilon Sports et divertissement.

Vocation

L’immeuble aurait également une vocation événementielle. « On veut répondre aux besoins de la population, puis attirer des événements sportifs et culturels », a spécifié M. Champagne.

Un centre de santé doit aussi voir le jour à même le complexe. On y retrouverait divers spécialistes de médecine sportive, notamment des physiothérapeutes et des ostéopathes. Toutefois, aucune entente n’a été conclue pour cette partie du dossier, a mentionné le DG du groupe qui chapeaute le projet.

Subvention

L’apport financier de Québec et Ottawa est incontournable pour assurer la réalisation du projet de complexe sportif et sa viabilité, a fait valoir M. Champagne.

L’appui des élus de Bromont, par la voie d’une résolution entérinée lors de la séance du conseil lundi, permettra à Groupe Perreault-Navilon de déposer une demande de subvention sous peu.

Le promoteur a ciblé le Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives, doté d’une enveloppe de 294 millions $, duquel découle une entente entre les deux paliers de gouvernement. Le ministère de l’Éducation du Québec chapeaute l’application du programme d’aide financière.

Si tout se déroule comme prévu, Groupe Perreault-Navilon envisage ouvrir le complexe en septembre 2022.