Les pompiers de sept municipalités ont pris part à la compétition Joseph-Gallagher samedi à Waterloo.

Compétition de pompiers Joseph-Gallagher: une seconde édition réussie

La compétition de pompiers Joseph-Gallagher était de retour à Waterloo samedi alors que des sapeurs provenant de sept municipalités de la région se sont affrontés dans divers concours d’habiletés. Les profits de ce tournoi amical ont été remis au Club Lions de Cowansville afin de permettre l’achat de détecteurs de fumée.

« C’est un tournoi que j’organise en l’honneur de mon père, Joseph Gallagher. Il était friand de ces compétitions et c’était important pour lui de s’impliquer dans l’organisation », a expliqué le directeur de la sécurité publique et incendie de Waterloo, Patrick Gallagher.

C’est pourquoi ce dernier tenait à ce que la compétition qu’il organisait pour une seconde fois depuis 2017 porte le nom de son père décédé en mars 2017.

Samedi matin, presque tout le stationnement de l’aréna Jacques-Gagnon de Waterloo était occupé par les accessoires et les installations nécessaires à la tenue de l’événement. Le ciel nuageux n’a d’ailleurs pas découragé une quarantaine de personnes à venir assister aux compétitions qui promettaient d’être des plus divertissantes.

Comme il était de coutume au temps où son père occupait ces responsabilités, Patrick Gallagher tenait à ce que la compétition reste familiale.

« Ce n’est pas des épreuves Firefite où c’est la force qui prime. On met davantage en valeur la dextérité, l’habileté et la rapidité des pompiers », a-t-il souligné.

Les compétitions qui se sont déroulées jusqu’en milieu d’après-midi ont débuté après que les participants furent présentés aux spectateurs par une parade solennelle menée par un joueur de cornemuse.

En plus des sapeurs de Waterloo, des pompiers des municipalités de Cowansville, Valcourt, Eastman, Shefford, Lac-Brome et de Roxton Pond ont pris part à l’événement.

Épreuves

Pour cette deuxième édition, Patrick Gallagher a mis en place une série de quatre épreuves tant difficiles qu’originales pour divertir les spectateurs et démontrer le savoir-faire des sapeurs de la région.

Parmi celles-ci, il y avait le défi de l’alarme de minuit de la brigade de feu. Pour cette première épreuve, les participants étaient couchés par terre, avaient les yeux bandés et attendaient le son d’une alarme pour s’activer.

« Ils doivent d’abord revêtir leur équipement, brancher ensemble deux boyaux d’incendie puis viser une cible avec l’eau », a expliqué Patrick Gallagher.

C’est l’équipe de Cowansville qui a été déclaré gagnante pour cette épreuve.

Le défi de la brigade de feu a ensuite exigé un peu plus de dextérité de la part des participants. Équipés d’un seau d’eau troué, ils devaient s’affairer à remplir un contenant installé au sommet d’un échafaud qu’ils ont dû gravir à plusieurs reprises.

Cette fois, ce sont les pompiers du Canton de Shefford qui ont remporté les honneurs.

Au terme des quatre défis, ce sont finalement les équipes de Shefford et de Lac-Brome qui se sont partagé le trophée Joseph-Gallagher. Les deux formations ont terminé à égalité en première place après avoir comptabilisé tous les points.

Cowansville a terminé en seconde position et les pompiers de Waterloo et Valcourt se sont partagé la troisième place.

Club Lions

Le tournoi Joseph-Gallagher fait partie des compétitions organisées tous les deux ans pour le Club Lions de Cowansville.

Les pompiers étaient invités à vendre des billets au coût de 5 $ donnant accès à la cantine de la compétition. Les profits permettront à l’organisme de distribuer gratuitement des détecteurs d’incendie sur les territoires des sept services de prévention des incendies ayant participé à la compétition.

« C’est un événement qui nous permet de lever des fonds pour la prévention des incendies. Les profits réalisés permettent l’achat de détecteurs de fumée et de batteries. Lorsque les pompiers font leurs tournées de prévention, ils les apportent avec eux et peuvent les remettre à ceux qui en ont besoin », a affirmé le directeur du Club Lions de Cowansville, Daniel Bell.

La seconde édition de la compétition Joseph-Gallagher a permis d’amasser environ 2000 $. Depuis une dizaine d’années, le Club Lions de Cowansville a par ailleurs remis plus de 1400 avertisseurs de fumée à des citoyens de la région.