Il s’agissait de la première compétition d’avions-cargos pour des élèves du programme d’aéronautique de l’école secondaire Massey-Vanier.

Compétition d'aéronautique: une première pour des élèves de Massey-Vanier

Trois groupes d’élèves du programme d’aéronautique de l’école secondaire Massey-Vanier ont pris part à une compétition d’avions-cargos téléguidés sur le site du Club d’avion modèle de Granby, dimanche après-midi. Une étape importante pour l’organisme Aviation connection à l’origine du programme.

Le programme Aviation connection vise à exposer les étudiants du secondaire au monde de l’aviation. Il s’agit d’une initiative financée par le gouvernement fédéral et par l’industrie aéronautique qui se déploie dans une dizaine d’écoles secondaires de la province.

Ces élèves cowansvillois seront parmi les premiers finissants du programme lancé en janvier 2018 à l’école secondaire Massey-Vanier dans le cadre du profil de robotique et en format parascolaire.

Pour la première fois dimanche, ils ont pu compétitionner avec leur prototype.

« Il y a 5000 $ en jeu qui seront partagés entre les équipiers sous la forme d’une bourse d’études s’ils s’inscrivent dans une technique au niveau collégial ou à l’université », explique le président et fondateur de l’organisme Aviation Connection, Camil Dumont.

Les équipes participantes devaient d’abord tester les qualités de vol de leur appareil avec des « passagers », soit des balles de tennis installées au sein du fuselage. Chaque passager était également accompagné d’une plaque métallique, ajoutant un poids et une difficulté supplémentaire pour faire voler l’appareil.

Les équipes étaient notées sur le nombre maximal de passagers que pouvait soulever leur appareil.

Une longueur d’avance

C’est finalement l’équipe composée de Zachary Larocque, Yannick Boucher et Raphaël Dumont qui a remporté la compétition.

« Pour moi, ce programme est une super expérience parce que ce n’est pas un univers que je connaissais avant. J’envisage des études dans le domaine même si mon choix n’est pas arrêté », partage Raphaël Dumont, étudiant en 4e secondaire à l’école secondaire Massey-Vanier.

Selon Antoine Moreau, instructeur au sein du programme, il est important d’intéresser les étudiants à cette industrie qui promet d’excellents emplois pour ses futurs travailleurs. « À certains endroits, la moitié du personnel approche de la retraite. Il y aura à court terme beaucoup d’emplois à combler et ces jeunes auront une longueur d’avance dans leurs programmes techniques s’ils choisissent de s’engager dans cette voie. »