Le prochain maire de Cowansville ne peut résilier le contrat pour prolonger les réseaux d’aqueduc et d’égout vers le futur poste de la SQ de Brome-Missisquoi, soutient le maire de Dunham, Pierre Janecek.
Le prochain maire de Cowansville ne peut résilier le contrat pour prolonger les réseaux d’aqueduc et d’égout vers le futur poste de la SQ de Brome-Missisquoi, soutient le maire de Dunham, Pierre Janecek.

Compensations et annexion du terrain de la SQ: «Absurde», dit le maire de Dunham

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
L’entente liant Cowansville et Dunham pour fournir les services d’eau potable et d’égout au futur poste de la Sûreté du Québec ne peut être résiliée, assure le maire de Dunham, Pierre Janecek.

En entrevue vendredi, Réjean Lehoux a indiqué qu’il déchirerait l’entente entre les deux municipalités si Dunham ne versait pas de compensations à Cowansville pour ses investissements dans ses deux réseaux. Le candidat à la mairie de Cowansville a également évoqué la possibilité d’annexer le terrain où le poste de la SQ sera construit sur la route 202.

« L’entente est ficelée et signée. Il ne peut pas arriver comme ça et l’annuler. C’est absurde », a affirmé M. Janecek en entrevue mercredi.

La société québécoise des infrastructures, l’entité gouvernementale qui sera propriétaire du futur poste de la SQ de Brome-Missisquoi, paiera chaque année les taxes d’aqueduc et de traitement des eaux usées, souligne M. Janecek. « C’est le concept d’utilisateur-payeur. La Sûreté du Québec va payer pour ces services. »

Ce ne sera pas suffisant, selon M. Lehoux. Il soutient que les contribuables de Cowansville ont investi des millions de dollars au fil des ans pour se doter de réseaux municipaux. Les taxes de services qui seront imposées à la SQI ne compenseront pas tous ces investissements, dit-il.

Pour le maire Janecek, il est trop tard pour annuler ou même modifier l’entente. « On est trop avancés. Même s’il n’est pas d’accord avec ce qui a été négocié, je ne vois pas comment il pourrait défaire tout ça. Ça serait très mal vu qu’il le fasse. »

L’entente prévoit que la municipalité de Dunham pourra prolonger les réseaux d’aqueduc et d’égout de Cowansville pour desservir le futur poste de la SQ sur la route 202 près de la rue Fitchett. Les coûts, assumés entièrement par Dunham, s’élèveront entre 800 000 $ et un million de dollars, a dit M. Janecek.

Fusion et SQ

Dans son argumentaire pour mettre fin à l’entente, M. Lehoux indique que Cowansville avait un poste de police avant sa fusion avec la Sûreté du Québec au début du millénaire. Il est d’avis qu’une des conditions pour démanteler le corps policier était que la SQ établisse le sien dans la ville. « C’est ce qu’on nous a dit. Mais maintenant ils veulent le construire à Dunham. Je n’accepte pas ça », a-t-il affirmé.