La Ville de Granby a signé une nouvelle convention collective de 7 ans avec ses cols blancs.

Cols blancs de Granby : gain de flexibilité

Plus grande flexibilité : c’est l’avantage majeur de la nouvelle convention collective des cols blancs signée lundi, au terme de 30 rencontres avec les représentants du Syndicat des fonctionnaires municipaux de Granby, estime le maire, Pascal Bonin.

Selon lui, cela permettra à la Ville d’être plus efficiente. Des modifications ont entre autres été apportées aux horaires de travail des techniciens en prévention incendie et du personnel à temps réduit à la bibliothèque pour offrir un meilleur service à la clientèle.

Un projet-pilote sera aussi mis sur pied à la division des permis et inspections pour ouvrir deux soirs par semaine et sur l’heure du dîner d’avril à septembre. Un horaire d’été sera par ailleurs mis à l’essai pour les deux prochaines années pour permettre au personnel de l’hôtel de ville de terminer leur semaine de travail le vendredi midi et d’utiliser leur banque de congé pour combler cette absence, détaille notamment un communiqué émis par la Ville.

La nouvelle convention s’échelonne sur sept ans. Elle couvre la période du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2023. Elle prévoit des augmentations salariales de 2 % pour 2017, 2018, 2019 et 2020 et 2,5 % pour les trois autres années de l’entente.

Avec la récente signature du nouveau contrat de travail des cols bleus, l’ensemble des conventions collectives des employés syndiqués de la Ville est ratifié.