Une sexagénaire impliquée dans un accident sur la route 137 lutte pour sa vie.
Une sexagénaire impliquée dans un accident sur la route 137 lutte pour sa vie.

Collision à Granby: une sexagénaire gravement blessée

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Une sexagénaire impliquée dans une collision frontale sur la route 137, mardi, repose entre la vie et la mort. Une femme et un poupon d’environ neuf mois ont aussi été blessés dans l’accident survenu entre le 10e et le 11e rang, vers 13h20.

Une Hyundai Accent grise circulait vraisemblablement en direction de Sainte-Cécile-de-Milton lorsqu’elle est entrée en collision avec un Nissan Rogue noir dans une légère courbe. La dame âgée de 62 ans, de Sainte-Cécile-de-Milton, se trouvait derrière le volant de la première voiture.

Les pompiers de Granby ont été appelés sur les lieux pour l’extirper de la carcasse de son véhicule avec les pinces de désincarcération. Elle a été rapidement prise en charge par les paramédicaux qui l’ont transportée à l’hôpital de Granby. 

Dans la deuxième voiture, la femme de 28 ans et le poupon ont subi des blessures qui ne mettent pas leur vie en danger. Selon nos informations, la jeune conductrice était debout à côté de son véhicule avec le bébé dans ses bras à l’arrivée de secours. 

« L’enquête débute. On va tenter de comprendre ce qui s’est passé, souligne Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. Le technicien en scène d’accident est sur place. »

Un tronçon de la route 137 a été fermé quelques heures à la circulation le temps de l’enquête.

L'enquête permettra de déterminer la cause et les circonstances de l'accident.

Tronçon connu

Ce tronçon de route est bien connu pour ses nombreuses collisions. Marc, qui réside tout près des lieux, remarque toutefois que le nombre d’accidents sur cette section diminue. Il était même surpris de ne pas en avoir vu depuis le début de l’hiver. Jusqu’à mardi.

« Je suis arrivé ici il y a environ
10 ans. La première année, j’ai compté 14 accidents de là à là », dit-il en pointant les courbes situées avant et après le 11e rang. Il habite dans une portion plus droite de la route. « Là, c’est moins pire. C’est le premier accident depuis le début de l’hiver. » 

Selon lui, la vitesse est un facteur important lors de ces accidents, tout comme les distractions au volant comme le cellulaire. « Mon garçon s’est fait rentrer dedans par-derrière quand il attendait pour entrer dans la cour. » D’après lui, le conducteur fautif était distrait par son cellulaire. 

Dans le cas de l’accident de mardi impliquant la sexagénaire, la cause et les circonstances de l’accident restent à éclaircir.