Une douzaine de municipalités de la MRC Brome-Missisquoi offriront dès octobre le service de collecte des matières organiques. Les autres le feront au début de 2019.

Collecte de matières organiques: une douzaine de villes prêtes

Des 21 municipalités de la MRC Brome-Missisquoi, 12 offriront le service de collecte de matières organiques à leurs citoyens en octobre. Les neuf autres municipalités comptent commencer en janvier prochain.

Certains maires doutent que la plateforme en construction sur les terrains de la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi soit prête à la fin du mois de septembre comme prévu. C’est là que les matières organiques recueillies dans les municipalités de la MRC seront transformées en compost.

La plateforme devait être opérationnelle à l’automne 2017, rappelle Steven Neil, maire de Brigham. Il juge préférable que sa municipalité attende le mois de janvier avant de se lancer. D’autant plus, dit-il, qu’elle doit accorder un contrat pour la collecte et le transport des matières organiques jusqu’au site de la Régie.

D’autres municipalités ont choisi d’attendre le début de l’année parce qu’elles veulent faire concorder l’ensemble de leurs contrats de collecte, de transport et de traitement de leurs matières résiduelles. Plusieurs de leurs contrats viennent à échéance au 31 décembre 2018.

Les quatre villes propriétaires de la Régie, soit Bedford, Cowansville, Dunham et Farnham offriront le service dès le 1er octobre. Les municipalités de Abercorn, Brome, Bromont, Bolton Ouest, East Farnham, Frelighsburg, Notre-Dame-de-Stanbridge et Pike River feront de même.

Les municipalités du Canton de Bedford, Brigham, Lac-Brome, Notre-Dame de-Stanbridge, Saint-Armand, Sainte-Sabine, Stanbridge East, Stanbridge Station et Sutton ne commenceront pas avant 2019.

Distribution des bacs
Peu importe quand la collecte débutera, la distribution des 22 500 bacs bruns et des 25 500 petits bacs de cuisine aura lieu au début du mois d’août dans la plupart des municipalités de la MRC. Selon l’option choisie par celles-ci, leurs citoyens recevront leurs bacs chez eux. Lac-Brome livrera ses bacs en décembre. Les résidants d’Abercorn, Saint-Armand, Sainte-Sabine et Stanbridge East devront cependant aller les chercher dans un endroit central déterminé par leur administration municipale.

Les petits bacs de cuisine contiendront le calendrier des collectes de matières organiques. Certaines municipalités n’ont toutefois pas encore statué sur celui-ci. Un échantillon de sac de papier sera aussi inclus dans le petit bac. Les citoyens qui veulent en utiliser pour y mettre leurs matières organiques devront recourir à ce type de sac.

Fini les sacs de plastique
À noter que les sacs de plastique, même ceux biodégradables, ne seront pas acceptés. Les résidants de Bromont, où le service de collecte est offert depuis deux ans, utilisent présentement des sacs de plastique. Ils devront changer leurs habitudes, souligne Valérie Nantais-Martin, coordonnatrice en environnement à la MRC. « Le certificat d’autorisation de la Régie pour opérer sa plateforme ne comprend pas les sacs de plastique », explique-t-elle.

Par ailleurs, les commandes de bacs bruns de 240 litres ont été très populaires. Toutes les municipalités, à l’exception de Farnham qui a opté pour des bacs de 360 litres, les ont choisis. Ils ont été acquis au coût unitaire de 46,55 $. Les bacs de 360 litres ont été achetés au prix de 55,80 $. Les petits bacs de cuisine ont été acquis au coût de 2,95 $.

Chaque municipalité devra acquitter sa facture à la MRC, a dit Mme Nantais-Martin.

Une subvention de 33 % du ministère de l’Environnement devrait être accordée à la MRC pour réduire le coût d’acquisition de ces bacs.

« On va bientôt lancer le service. C’est un moment qu’on attend depuis longtemps. C’est l’aboutissement de beaucoup de travail », a dit Mme Nantais-Martin.