La première collecte de déchets initiée par les jeunes membres fondateurs de l’organisme Initiatives vertes pour l’avenir, aux alentours du lac Boivin à Granby, a été concluante.
La première collecte de déchets initiée par les jeunes membres fondateurs de l’organisme Initiatives vertes pour l’avenir, aux alentours du lac Boivin à Granby, a été concluante.

Collecte de déchets: les alentours du lac Boivin plus propres

Jérôme Savary
Jérôme Savary
La Voix de l'Est
La première collecte de déchets initiée par les jeunes membres fondateurs de l’organisme Initiatives vertes pour l’avenir, aux alentours du lac Boivin à Granby, a été concluante. Au-delà des 85 livres de déchets (mégots de cigarettes, capsules de canettes et autres emballages de nourriture de restauration rapide) ont été ramassées dimanche soir, et l’enthousiasme de cette initiative citoyenne s’est même répandu au-delà de la trentaine de participants.

«Les gens étaient à l’heure, ils étaient prêts et motivés, témoigne Félix Veillette, 20 ans et coorganisateur de l’événement. Pour une première, je considère que c’est un franc succès, surtout du fait que les gens ont aimé l’expérience.»

Gants de vaisselle ou de jardinage aux mains, et munis de leurs propres sacs, les participants se sont séparés entre les trois itinéraires proposés. Ils avaient le choix entre le parc Daniel Johnson le long du lac Boivin, ou la piste cyclable suivant la rue Drummond, le pont piétonnier et la piste de l’autre côté du lac, ou enfin les sentiers de la rivière.

«Je suis content des trajets que nous leur avons proposés, car la récolte de déchets a été équivalente, peu importe l’endroit.»

Gants de vaisselle ou de jardinage aux mains, et munis de leurs propres sacs, la trentaine de participants s’est séparée entre les trois itinéraires proposés.

« C’est un franc succès, surtout du fait que les gens ont aimé l’expérience »
Félix Veillette, 20 ans et coorganisateur de l’événement

L’activité a suscité la curiosité des passants, dit-il, plusieurs d’entre eux se renseignant sur ce qui se passait et sur la possibilité d’y participer à l’avenir.

Bulles de propreté

«Chaque groupe respectait la distanciation et travaillait en petite bulle, avec leurs masques», explique-t-il.

L’activité a duré 2h30, de 18h30 à 21h, et s’est passée au sec, alors que la pluie avait dicté le tempo la première partie de la journée. «Ça a aidé à amener du monde», croit M. Veillette.

Celui qui étudie en 2e année de fiscalité à l’Université de Sherbrooke s’intéresse par ailleurs beaucoup à l’écofiscalité et sur la façon de mieux accompagner les municipalités dans ce domaine encourageant les bonnes pratiques environnementales.

Pour participer aux prochaines collectes et pour suivre les nouvelles de l’organisme, visitez la page Facebook Initiatives Vertes pour l’Avenir.

C’est au pavillon Roger-Bédard du parc Daniel-Johson que les organisateurs avaient donné rendez-vous aux participants pour entamer cette collecte de déchets.