Pas moins de 310 livres de débris ont été ramassés par une vingtaine de bénévoles lors d’une collecte dans les sentiers du parc Fisher et sur les berges de la rivière Yasmaka dimanche.
Pas moins de 310 livres de débris ont été ramassés par une vingtaine de bénévoles lors d’une collecte dans les sentiers du parc Fisher et sur les berges de la rivière Yasmaka dimanche.

Collecte de déchets: 310 livres de débris en moins dans le parc Fisher

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Plus de 310 livres de déchets ont été ramassés lors de la collecte organisée par l’organisme Initiatives Vertes pour l’Avenir, dimanche soir, dans les sentiers du parc Fisher ainsi que sur les berges de la rivière Yamaska.

« On a ramassé pas mal plus de déchets qu’on pensait », admet l’un des coorganisateurs, Félix Veillette, qui a pu compter sur une vingtaine de bénévoles masqués pour mettre l’épaule à la roue.

Lors de la première corvée de nettoyage, organisée au lac Boivin le 2 août, plus de 85 livres de débris avaient été retirés des berges.

« C’était des déchets un peu plus lourds, note Félix Veillette. Il y avait beaucoup de métal, des masques de hockey, des bouteilles, des couvertes : des choses un peu plus lourdes que des mégots de cigarette, bien qu’il y en avait beaucoup aussi... ce n’était pas propre. » Les déchets les plus « lourds et dommageables pour l’environnement » jonchaient principalement les berges de la rivière Yamaska, indique-t-il.

Malgré le « bon travail » des bénévoles, il reste encore du pain sur la planche pour complètement nettoyer le secteur, soutient M. Veillette. Les débris ont été déposés dans un conteneur en destination de l’écocentre.

« Un gros merci à l’équipe d’organisateurs : Félix Beauchemin, Faustin Mugisha, Rose-Marie Gobeil, Mahée Savard, Delphine Courchesne et tout le monde qui est venu. Ça fait vraiment une différence », assure-t-il.

Une troisième collecte devrait être organisée avant la fin de la période estivale. Les citoyens intéressés à y participer peuvent se tenir informés en consultant la page Facebook d’Initiatives Vertes pour l’Avenir.