Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La Sûreté du Québec a effectué mercredi une série de perquisitions pour démanteler un réseau de trafiquants qui effectuait des livraisons par drone dans des centres de détention à travers la province.
La Sûreté du Québec a effectué mercredi une série de perquisitions pour démanteler un réseau de trafiquants qui effectuait des livraisons par drone dans des centres de détention à travers la province.

Colis livrés par drone en prison : un réseau de trafiquants démantelé

La Presse Canadienne
La Presse canadienne
Article réservé aux abonnés
La Sûreté du Québec a effectué mercredi une série de perquisitions pour démanteler un réseau de trafiquants qui effectuait des livraisons par drone dans des centres de détention à travers la province.

Des colis contenant notamment des cellulaires, du tabac et des stupéfiants ont été livrés dans les établissements fédéraux de Cowansville et de Drummondville, de même que dans les établissements provinciaux de Sherbrooke, de Sorel-Tracy et de Bordeaux, à Montréal.

L’opération subséquente de la Division des enquêtes et de la coordination sur le crime organisé de la Montérégie a impliqué plus d’une quarantaine de policiers, avec des agents du Service de police de Sherbrooke en appui, entre autres.

Quatre perquisitions ont été menées, principalement dans des résidences, à Noyan et à Saint-Bernard-de-Lacolle, selon ce que rapporte Valérie Beauchamp, porte-parole de la SQ.

Un suspect âgé de 44 ans de Noyan a été arrêté et libéré sous conditions, avec promesse de comparaître. La SQ n’excluait pas d’autres arrestations durant la journée.