La directrice des communications de la Corporation des maîtres électriciens du Québec, Danielle Dumas.

CMEQ: plus de 35 000$ remis à la Fondation Véro & Louis

La cinquième édition de l’activité CorpoActif de la Corporation des maîtres électriciens du Québec a eu lieu au Vignoble Bromont, jeudi, dans un décor bucolique, où vin, vendages et tours en montgolfière attendaient les membres afin de les remercier de leur implication et de leur générosité envers une cause nationale et régionale.

Cette année, la CMEQ est fière d’offrir un montant de plus de 35 000 $ à la Fondation Véro & Louis, qui a pour mission de créer des milieux de vie adaptés aux besoins des adultes de 21 ans et plus vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

Créée en 2016 par les personnalités publiques Véronique Cloutier et Louis Morissette, la fondation vise à offrir des maisons entièrement adaptées pour que les adultes aux besoins particuliers puissent y vivre et s’épanouir tout au long de leur vie.

Danielle Dumas, directrice des communications de la Corporation des maîtres électriciens du Québec, tenait à souligner d’entrée de jeu comment cette cause lui a toujours tenu à coeur, et qu’elle peut enfin se dire aujourd’hui « mission accomplie ».

« En 2001, j’ai fait une campagne municipale comme conseillère. En faisant mon porte-à-porte, il y a une dame qui fonce sur moi en courant, les bras en l’air, me dit qu’elle a un fils de 21 ans handicapé et qu’il n’y a plus de ressources pour lui. Elle est vieille, fatiguée, et me demande si je peux faire quelque chose pour elle. Je lui dis : “écoutez, je garde ça à l’esprit et si un jour je peux faire quelque chose, je vais le faire”. Les parents qui ont des enfants handicapés les voient arriver à la majorité en sachant que, quand ils seront trop vieux, il n’y aura plus de ressources. Aujourd’hui, je pense à cette dame et à son fils. »

L’argent amassé par la Corporation servira notamment à la construction de la première maison de cette envergure, à Varennes, dont « les murs ont été montés cette semaine », précise Katty Taillon, directrice générale de la Fondation Véro & Louis.

« Notre souhait est qu’il y en ait partout au Québec. »

Au coût de 4,3 millions, une telle maison permettra d’héberger environ 20 personnes, et intégrera les services de superviseurs, d’intervenants, d’éducateurs, de cuisiniers, etc.

L’activité CorpoActif a eu lieu au Vignoble Bromont où la CMEQ a remis un chèque de 35 000$ à la Fondation Véro & Louis.

Cause locale

Par ailleurs, 10 % de l’argent ramassé par les levées de fonds est remis à une cause locale. Cette année, l’école René-Saint-Pierre, à Saint-Hyacinthe, bénéficiera d’un montant de plus de 3500 $ afin d’aider à la construction d’un parc-école complètement adapté aux besoins particuliers des élèves.

En effet, un pavillon de l’école abrite des élèves de 5 à 21 ans avec un trouble du spectre de l’autisme, une déficience moyenne ou profonde, ou polyhandicapés. Puis, un deuxième pavillon comprend des élèves du même âge, avec des troubles de comportement associés à de la santé mentale.

« Le projet parc-école offrirait enfin un endroit sécuritaire complètement adapté à nos élèves. Il sera le premier parc-école au Québec conçu pour une clientèle handicapée », annonce le directeur, Éric Ouellet.

Présentement, explique-t-il, les élèves de l’école partagent trois espaces de jeu, ce qui n’est pas suffisant. « On a une entente avec la ville de Saint-Hyacinthe pour bloquer la rue et agrandir l’espace. »

Une autre particularité du projet du parc-école est qu’il ne sera pas clôturé, « ce qui permettra à toute la population de venir partager l’espace avec nos élèves handicapés », poursuit le directeur de l’école René-Saint-Pierre.

« Ce partage nous permettra de sensibiliser la population et les enfants de respecter les différences et de jouer avec des enfants handicapés. »

À ce jour, en cinq ans, plus de 100 000 $ a été recueilli par la Corporation des maîtres électriciens du Québec pour venir en aide à diverses causes nationales et locales.