Plutôt que de faire campagne sur les enjeux locaux, le candidat Claude Savard choisit de se concentrer sur l'enjeu de l'indépendance.

Claude Savard, candidat d'Option nationale dans Iberville : un citoyen qui souhaite éduquer ses pairs

Candidat d'Option nationale dans Iberville, Claude Savard ne souhaite pas qu'on lui colle l'étiquette de politicien. «Je ne suis qu'un citoyen qui souhaite sensibiliser ses concitoyens à l'avenir de notre nation, à l'indépendance du Québec», dit-il.
Car plutôt que de faire campagne sur les enjeux locaux, le candidat choisit de se concentrer sur l'enjeu de l'indépendance. «J'aborde davantage la campagne au niveau national que local, admet-il. Je ne dis pas que je ne me préoccupe pas des enjeux locaux, mais je sais que je n'aurai aucune influence sur ceux-ci tant que mon parti lui n'aura pas acquis plus d'influence au niveau politique.»
Sa méthode? Parler d'indépendance afin d'éduquer les Québécois et de les sensibiliser aux avantages et bénéfices de faire l'indépendance. «C'est un mandat d'éducation que je me donne. L'indépendance n'est pas une fin en soi, mais une étape pour assurer la prospérité du Québec et protéger notre langue, notre culture», note M. Savard, qui se dit être un ancien péquiste, déçu du peu d'empressement de la formation politique à tenir un troisième référendum.
Tous les détails dans notre édition de vendredi