François Giasson, directeur général de la Ville de Farnham.

Circulation difficile autour du pont Arthur-Audette en vue

La circulation risque d'être difficile cet été dans le secteur du pont Arthur-Audette à Farnham. D'importants travaux pourraient entraîner la fermeture partielle ou complète du pont pendant plusieurs mois.
Les dirigeants de la Ville rencontreront mardi à Sherbrooke des représentants du ministère des Transports pour discuter des travaux. Au menu: quelles mesures seront prises pour atténuer les problèmes de circulation dans le secteur, notamment quelles voies alternatives les automobilistes et camionneurs pourront emprunter pour circuler.
Il sera aussi question de profiter des travaux de réfection du pont pour permettre le passage des piétons et des cyclistes. «On a énormément de citoyens du quartier qui traversent ce pont tous les jours, des gens en vélo aussi. Il faut voir comment on peut faire en sorte qu'ils puissent l'emprunter en toute sécurité», a expliqué le maire suppléant André Claveau.
La Ville proposera l'ajout d'un trottoir ou d'une voie cyclable, a dit M. Claveau en marge de l'assemblée du conseil lundi soir.
Les coûts des travaux de modernisation du pont, qui comprennent également le segment de la route 235 jusqu'à la rue Principale, seront à la charge du MTQ, a indiqué François Giasson, directeur général de la Ville. L'ajout d'un trottoir ou d'une voie cyclable sera payé par la municipalité, a-t-il ajouté.
Panneaux électroniques
L'administration municipale veut recourir à la technologie pour mieux informer ses citoyens et les visiteurs de passage. Pour ce faire, elle songe à acquérir deux panneaux électroniques. La municipalité imiterait ainsi les villes de Cowansville et Granby qui en ont installés ces dernières années. «Ça fait longtemps qu'on en parle», souligne M. Claveau.
«C'est pas mal pratique pour nos citoyens. On peut à distance programmer les panneaux pour diffuser toutes sortes de messages. Quand on a des messages sur l'eau potable ou pour annoncer des activités et événements qui s'en viennent, c'est pas mal pratique», a dit M. Giasson.
Chaque panneau coûte environ 50 000 $, a indiqué le directeur général. Cette dépense n'apparaît pas dans le programme triennal d'immobilisations 2017-2019, a-t-il reconnu.
La Ville entend inscrire ce projet dans le programme du pacte Brome-Missisquoi pour le pôle Farnham-Sainte-Sabine.
Quatre endroits ont été identifiés pour accueillir les panneaux. L'un d'eux est déjà confirmé: à l'intersection des routes 104 et 235 en direction de Sainte-Sabine. La Ville privilégie cet endroit parce que la municipalité de Sainte-Sabine en bénéficierait également. Les deux administrations municipales contribueront à l'achat et à l'installation de ce panneau, a dit M. Giasson.
Les trois autres endroits sont l'angle de la route 104 et de la rue Principale Ouest, la rue Saint-Paul près du carrefour giratoire de la route 235 et l'intersection de la route 104 et de la rue Principale Est.
Les membres du conseil discutent des différentes possibilités, a dit M. Claveau.