Des solutions sont envisagées pour pallier les problèmes de congestion routière observés de façon ponctuelle autour du Zoo de Granby durant l’été.

Circulation autour du Zoo: des solutions envisagées

De nouvelles mesures devraient être mises de l’avant cet été afin de pallier les problèmes ponctuels de congestion éprouvés durant la saison estivale autour du Zoo de Granby, selon le directeur général de l’endroit, Paul Gosselin.

La problématique a été abordée à deux reprises l’automne dernier lors de rencontres réunissant des représentants de la Ville de Granby (élus, policiers, services techniques, etc.), du Zoo, du ministère des Transports du Québec (MTQ), ainsi que des propriétaires de commerces situés à proximité de la populaire attraction touristique.

«Il y a différentes suggestions, bonnes et intéressantes, qui vont être regardées et mises en place certainement pour cet été. D’autres vont peut-être nécessiter des investissements. Il est trop tôt pour dire exactement ce qu’on va faire et comment on va le faire. (...) Mais on a tous le même objectif: rendre la circulation plus fluide et limiter les impacts. Est-ce que ce sera zéro impact cet été ? Je ne crois pas. Mais on va sûrement être en mesure de mitiger le plus possible l’impact avec l’achalandage du Zoo», relève Paul Gosselin.

Le scénario d’élargissement de la route 139 est encore discuté avec le MTQ, dit-il. Mais ce projet ne sera pas lancé à court terme. D’autres options sont envisagées d’ici là. Le Zoo veut pour sa part revoir certains aspects, dont la signalisation et l’utilisation potentielle d’outils technologiques. Bref, plusieurs idées sont analysées.

Paul Gosselin dit être heureux de cette volonté commune d’améliorer la situation. Même enthousiasme de la part du maire de Granby, Pascal Bonin.

«C’est sûr qu’il va y avoir des changements pour 2018. Mais est-ce qu’ils seront de l’envergure et de la mesure à régler la totalité du problème ? La réponse est non. C’est impossible. Mais on a bougé et on est au fait du problème. Le point positif de ça, c’est qu’il y a une collaboration de toutes les instances. Et quand il y a ça, généralement, on arrive à du positif», estime le maire, qui se réjouit de l’implication du MTQ dans les discussions.

Selon Pascal Bonin, au moins une autre rencontre est prévue avant la saison estivale. Le plan de match se précisera donc au printemps.