Cinq organismes de la région s’associent afin de souligner 12 jours de lutte contre la violence faite aux femmes.
Cinq organismes de la région s’associent afin de souligner 12 jours de lutte contre la violence faite aux femmes.

Cinq organismes s’associent pour lutter contre la violence faite aux femmes

Florence Tanguay
Florence Tanguay
La Voix de l'Est
Cinq organismes de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi se regroupent afin de souligner les 12 jours annuels d’action pour l’élimination de la violence faite aux femmes, du 25 novembre au 6 décembre.

Cette campagne de lutte mobilise des organismes de Granby, Cowansville et Bedford, c’est-à-dire la Maison Alice-Desmarais, Horizon pour elle, le Centre de femmes Entr’Elles, le Centre Femmes des Cantons, Avante Women’s Centre et le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel.

Les organismes assureront une présence particulièrement marquée sur les réseaux sociaux afin de faire entendre leur message. «On veut vraiment sensibiliser les gens à cette cause. C’est un fléau qui est toujours présent. On les invite à porter le ruban blanc pour signifier qu’ils ne cautionnent pas les actes de violence envers les femmes», affirme Karolanne Gagné, intervenante à la Maison Alice-Desmarais de Granby. La coalition des cinq organismes de la région profite de cette campagne de sensibilisation pour demander une aide financière des gouvernements fédéral et provincial.

Cette année, alors que la population est invitée à rester chez elle le plus possible, la mission d’écoute, d’accueil et d’hébergement des organismes est d’autant plus difficile à accomplir. «Pendant la pandémie, ça a été plutôt stable. Une fois que les gens sont retournés au travail, on a eu plus d’appels, car les femmes n’étaient pas en mesure de nous appeler alors qu’elles étaient 24 heures sur 24 avec leurs conjoints», observe Mme Gagné.

Les 12 jours d’action débutent le 25 novembre, soit la Journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes des Nations unies, et se terminent le 6 décembre, jour qui marque le drame de l’École Polytechnique, qui a eu lieu en 1989.