L’accusé s’était introduit dans des résidences d’Ange-Gardien, parfois de nuit, pour voler de l’argent et des biens.
L’accusé s’était introduit dans des résidences d’Ange-Gardien, parfois de nuit, pour voler de l’argent et des biens.

Cinq mois de prison pour un cambrioleur

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
C’est à un confinement mérité de cinq mois de prison qu’un jeune cambrioleur d’Ange-Gardien a été condamné, mercredi, au palais de justice de Saint-Hyacinthe.

Suivant la suggestion commune des avocats, le juge Benoît Gariépy a accepté d’imposer cette sentence à Daniel Lacroix, 20 ans, en plus d’une probation de deux ans à sa sortie.

Quelques minutes plus tôt, le jeune homme aujourd’hui domicilié dans Lanaudière a reconnu avoir commis trois introductions par effraction à Ange-Gardien, en Montérégie, des crimes commis à l’été 2018 dans les rues Saint-Georges, des Cèdres et sur la route 235.

Il dérobait de l’argent et des biens en s’introduisant dans des résidences, parfois de nuit.

Aussi à Joliette

En janvier, M. Lacroix avait été condamné à une cinquantaine de jours de prison pour des infractions similaires commises dans le district judiciaire de Joliette.

Des accusations de fraude, d’entrave au travail des policiers, de voies de fait contre un agent de police et de non-respect de ses conditions avaient aussi été retenues contre lui.

Puis, au début de mars, il avait écopé de quatre jours de prison supplémentaires pour ne pas s’être présenté à la peine de prison qu’il devait purger les fins de semaine.

Mardi, Daniel Lacroix a également été condamné à rembourser certaines de ses victimes d’Ange-Gardien. Il n’avait pas d’antécédent judiciaire et pourrait souffrir de toxicomanie.

Il était représenté par Me Marc-André Gauthier, tandis que la poursuite était assurée par Me Marie-Claude Morin, du bureau de la Couronne.