La petite Abygail Whissel, qui avait un peu plus que 24 heures sur la photo, a passé un test de dépistage auditif au CHUS lundi matin. Elle se trouvait dans les bras de son papa Alexandre Whissel, alors que l’infirmière Julie Simard effectuait le test.

CHUS: un test pour détecter la surdité chez les bébés

Sherbrooke - Tous les bébés qui naîtront au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) du CIUSSS de l’Estrie-CHUS subiront dorénavant un test de dépistage auditif. Cela fait plusieurs années que l’équipe de pédiatrie attendait le déploiement en Estrie de ce programme de prévention qui a fait ses preuves dans le cadre de projets-pilotes dans d’autres hôpitaux québécois. La surdité bilatérale permanente touche d’un à trois nouveau-nés chaque année au Québec – soit environ 84 petits Québécois.

« Ce test est réalisé par une infirmière qui a reçu une formation spécifique pendant le séjour à l’hôpital après la naissance de l’enfant. Le test est rapide, sans douleur et sans risque pour le nouveau-né. Les résultats sont disponibles dès que le test est terminé », se réjouit Katherine Randall, audiologiste et chargée de projet.

Ce programme vise à détecter précocement la surdité présente à la naissance et à entreprendre rapidement les interventions nécessaires afin de limiter les impacts sur le développement de l’enfant.

«Pour les enfants qui ont une surdité bilatérale, les interventions précoces sont très importantes afin de limiter l’impact de la surdité sur le développement de l’enfant », explique la Dre Thérèse Côté-Boileau, chef et directrice du département de pédiatrie et cogestionnaire médicale du programme jeunesse.

Sans ce test, la surdité finit tôt ou tard par être décelée : soit vers deux ans et demi quand l’enfant présente des troubles de langage ou à l’école quand on se rend compte que l’enfant n’a pas un comportement adéquat.

« Plus on intervient tôt avec les enfants qui ont un problème de surdité, plus les interventions seront efficaces. La mise en place de ce programme est au bénéfice de nos petits patients », se réjouit Dre Côté-Boileau.

Environ 3000 bébés naissent au CHUS chaque année. De ce nombre, environ 60 bébés auront besoin d’un diagnostic plus complet en audiologie avec des tests plus poussés. Finalement, environ 9 bébés devront recevoir des soins du Centre de réadaptation de l’Estrie dès les premiers mois de leur vie.

Le test est tout simple : le dépisteur insère un petit bouchon dans l’oreille du bébé. L’appareil émet des sons et enregistre la réponse de l’oreille, un peu comme un écho. Le bébé bouge à peine pendant le test, qui ne prend que deux minutes environ. L’appareil indique tout de suite si le test est positif. Si tel est le cas, le parent est rassuré. Si le test est négatif, les parents seront invités à faire passer un test plus complet à leur enfant dans une salle spécialement conçue dans le département d’audiologie du CHUS Fleurimont.

« Cette évaluation diagnostique se fait avec les équipes d’audiologistes et d’ORL de l’Hôpital Fleurimont – une cabine d’audiométrie a d’ailleurs été ajoutée au service d’audiologie afin de répondre aux besoins du programme. Les audiologistes du centre de confirmation diagnostique travaillent également en collaboration avec le programme de déficience auditive des centres de réadaptation afin d’assurer la prise en charge des enfants qui présentent une surdité », souligne Katherine Randall, audiologiste et chargée de projet.

Lorsque l’équipe du CHUS Fleurimont aura acquis six mois d’expérience dans ce programme, elle pourra se déployer dans les autres lieux de naissance de son territoire grâce à son mandat de centre de formation des dépisteurs pour l’ensemble du RUIS de l’Université de Sherbrooke. Outre l’Hôpital Fleurimont, le programme pourra alors s’étendre à l’Hôpital de Granby, l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, le CSSS du Granit, l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, l’Hôpital Honoré-Mercier, l’Hôpital Sainte-Croix, l’Hôpital du Haut-Richelieu, la Maison de naissance de l’Estrie et la Maison de naissance de la Rivière et la Maison de naissance du Haut-Richelieu-Rouville. Le déploiement se fera progressivement sur tout le territoire.