Sylvain Hamel, copropriétaire du café culturel À l’abri du temps de Waterloo, est l’initiateur de l’événement musical du 19 janvier, dont le but est de sensibiliser la population à la sauvegarde du CHSLD Horace-Boivin.

CHSLD Horace-Boivin: un «marathon musical» pour la cause

Malgré la décision imminente du ministre québécois de la Santé, Gaétan Barrette, concernant l’avenir du CHSLD Horace-Boivin, le comité qui milite pour la sauvegarde de l’établissement maintient le tempo. Les membres de l’organisation ont en effet orchestré une série de prestations musicales, prévues le 19 janvier, à Waterloo, afin de mettre la cause à l’avant-scène.

L’idée d’un tel spectacle émane de Sylvain Hamel. « Quand j’ai entendu parler du mouvement de mobilisation, j’ai pensé à créer un événement de musique gratuit pour attirer l’attention de la population, a indiqué le copropriétaire du café culturel À l’abri du temps, où se succédera une partie de la dizaine d’artistes locaux au programme. La cause m’a vraiment touché. Je suis allé au CHSLD après avoir entendu parler d’une fermeture éventuelle. C’est important de maintenir nos acquis à Waterloo. Comme citoyen et comme conseiller municipal, ça me tient à cœur. »

L’adhésion des participants s’est par ailleurs faite en un claquement de doigts. « En moins de deux jours, les musiciens ont embarqué. C’est leur façon de contribuer à faire bouger les choses, à conscientiser la population », a mentionné M. Hamel. Jusqu’ici, Mathieu Mathieu, Sunny White, Hubert Fréchette, Gaétan Bergevin, Quentin Meek, Yves Roy, Zachary Francœur, Tobiko, Rosine et Sylvain Grigg ont répondu présent. 

Le « marathon musical » prendra son envol dès 16 h au café de la rue Foster, pour se terminer vers 18 h. Les gens pourront y entendre du folklore, ainsi que des chansons québécoises et françaises. La soirée se poursuivra chez Bière-ô-Loo, situé à quelques pas de là. De 19 h à 22 h, les spectateurs auront droit à des prestations de blues et de rock. 

Les carrés verts s’envolent

Juste avant le début du temps des Fêtes, le comité de sauvegarde du centre d’hébergement avait lancé la campagne du carré vert, enjoignant la population qui endosse le mouvement à l’arborer. À ce jour, plus de 2000 bouts de tissus symboliques ont trouvé porteurs, a indiqué Annie Gaudreau, initiatrice de la démarche au sein du comité. Quelque 500 autres sont en circulation dans la région. L’événement musical à venir sera l’occasion de « raviver l’enthousiasme » des troupes et de relancer la campagne. « On a mis tellement d’efforts depuis des mois pour sauver notre petit CHSLD à Waterloo. Ce n’est pas le temps de baisser les bras. On aspire à rejoindre de nouvelles personnes. La musique est très rassembleuse, alors c’est un excellent moyen d’y arriver. On veut aussi profiter de l’événement pour clarifier tous les enjeux dans le dossier. » Des carrés verts seront offerts gratuitement durant la soirée. 

Rappelons qu’une pétition initiée par Mme Gaudreau, cumulant près de 5000 signataires, avait été présentée en septembre au ministre de la Santé. Or, en raison de contraintes techniques, le document contestataire n’a pas pu être officiellement déposé à l’Assemblée nationale. Annie Gaudreau, dont le frère réside au CHSLD Horace-Boivin, n’exclut pas le lancement d’une nouvelle pétition. « M. Barrette n’a pas encore donné son verdict. Si c’est positif et qu’on l’apprend avant le 19 janvier, on aura une belle occasion de célébrer. Sinon, ce sera peut-être le temps de lancer une nouvelle action pour se mobiliser. »