Marc Breton, président de la Fondation Horace-Boivin

CHSLD de Granby: Québec arrête son choix

Le ministère de la Santé a statué dans le dossier du futur CHSLD de 176 places à Granby. L’établissement sera construit à quelques pas de l’hôpital. Selon nos sources, l’annonce officielle aura lieu aujourd’hui.

Une nouvelle qui tombe à point pour le président de la Fondation Horace-Boivin, Marc Breton, qui obtient ainsi cet important mandat. « Enfin !, a lancé l’homme d’affaires. C’est un projet de 20 mois. On était dans l’incertitude depuis un bon moment. Maintenant, on va pouvoir aller de l’avant. »

La Fondation travaille de concert avec l’entreprise Longer dans le dossier. Cette dernière s’occupera du volet construction tandis que son partenaire verra à la gestion. Selon M. Breton, de « très minimes » modifications ont été apportées au projet dans sa plus récente mouture découlant de l’appel d’offres.

À ce chapitre, rappelons qu’après de nombreux reports, l’ouverture des enveloppes scellées des deux candidats, soit la Fondation Horace-Boivin et Médifice, a eu lieu à Sherbrooke le 9 octobre dernier. Selon les documents obtenus par La Voix de l’Est, la Fondation est le plus bas soumissionnaire (59,6M$). À partir de ce moment, le CIUSSS de l’Estrie avait 90 jours pour attribuer le contrat. Or, des dédales administratifs ont fait en sorte de prolonger le délai pour son octroi, a-t-on appris.

Malgré tout, M. Breton est d’avis que l’imposant immeuble pourrait être opérationnel pour l’automne 2020. « On pourra commencer les travaux au printemps. Il nous reste quelques détails à compléter sur les plans, a-t-il mentionné. On pourra respecter l’échéancier. L’idéal serait de terminer avant les fêtes en 2020. Ça permettrait de diminuer le poids sur les épaules du personnel à l’hôpital. »

Montagnes russes

Le projet, fort attendu dans la région, s’est déroulé en montagnes russes. À l’origine, l’initiative consistait à transférer 64 lits du centre Leclerc, sis à même l’hôpital de Granby, vers le futur CHSLD. On parlait ainsi d’un ajout global de 32 places sur un total de 96. Or, ce nouvel établissement ne répondait pas à l’ensemble des besoins du territoire. Le projet avait donc été bonifié à 198 places, dévoilait La Voix de l’Est en juin 2017.

Toutefois, la construction du centre d’hébergement devait entraîner la fermeture du CHSLD Horace-Boivin, jugé trop vétuste pour une mise à niveau, ce qui avait engendré une vaste levée de boucliers dans la région. Après des mois de tractations, l’ex-ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a confirmé il y a près d’un an jour pour jour que le futur CHSLD à Granby disposera finalement de 176 places. Il a du même coup annoncé le maintien de 22 des 43 lits de soins de longue durée au CHSLD Horace-Boivin, ce qui nécessitera des travaux de l’ordre de 4,8 M$.

La Voix de l’Est dévoilait également en novembre dernier que les huit résidents de l’aile prothétique de Vittie-Desjardins, présentant principalement des problèmes de démence et d’errance, seront transférés dans le nouveau CHSLD de Granby. « C’est une opportunité de regrouper cette clientèle qui a des similarités au niveau clinique », avait indiqué en entrevue Maryse Trudeau, directrice adjointe au programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées au CIUSSS de l’Estrie. Le nouvel établissement disposera d’une unité prothétique de 32 lits. Ce qui constitue un ajout de 24 places pour ce type de ressource. On parle donc d’un total de près de 80 nouvelles places en centre d’hébergement.

Stationnement

Comme prévu, le nouveau CHSLD sera érigé sur le terrain de l’ancienne église Saint-Joseph, situé à l’angle du boulevard Leclerc et de la rue Déragon près de l’hôpital de Granby. Le lieu de culte est tombé sous le pic des démolisseurs en juillet 2017 en raison de sa vétusté.

Étant donné l’ampleur du projet et le nombre requis de cases de stationnement, la Fondation a dû acheter trois maisons, rue Laurier. Selon M. Breton, les transactions ont toutes été conclues. « Une des maisons était déjà inhabitée, a-t-il précisé. Les occupants devraient quitter les deux autres résidences au cours des prochains mois. La démolition devrait avoir lieu l’été prochain. »

Il n’a pas été possible d’obtenir, mercredi, les commentaires du maire de Granby, Pascal Bonin ainsi que ceux du député de Granby, ministre des Transports et responsable de l’Estrie, François Bonnardel.