Un Cowansvillois a subi des brûlures en sortant un chaudron d’huile en flammes de sa maison. Les pompiers rappellent l’importance d’utiliser une friteuse pour éviter tout incident.

Chaudron d'huile qui s'enflamme: un homme subit des brûlures

Les pompiers ne le répéteront jamais assez : la friture dans un chaudron d’huile sur la cuisinière est à bannir. Un Cowansvillois a subi des brûlures en sortant un chaudron en flammes de sa maison, jeudi soir. Un incident qui rappelle une fois de plus l’importance de ne pas utiliser cette méthode de cuisson.

Le citoyen était pourtant à côté de sa cuisinière quand les vapeurs d’huile se sont enflammées. « (...) Même si l’homme qui était là a bien surveillé le chaudron, l’huile a atteint son point d’inflammation très rapidement et de façon surprenante, et ça fait une boule de feu », explique Michel Ouellette, capitaine à la prévention au Service de sécurité incendie de Cowansville.

Le Cowansvillois a évité tout dommage à sa propriété en prenant le chaudron avec ses mains et en le déplaçant à l’extérieur de sa maison, où il a éteint les flammes à l’aide d’un extincteur. Cette manœuvre lui a toutefois causé des brûlures sur au moins 30 % de son corps, soit les parties qui n’étaient pas recouvertes de vêtement. Les pompiers sont intervenus pour secourir la victime et ont assisté les paramédics.

L’homme a été transporté à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville pour soigner ses blessures. Sa vie n’est pas en danger.

Bannir le chaudron d’huile
Ce n’est pas la première fois qu’un citoyen est surpris par l’inflammabilité d’huile dans un chaudron. Chaque année, des feux de cuisson liés à l’utilisation de l’huile pour frire des aliments sur la cuisinière sont rapportés.

Lorsqu’un tel incendie se déclare sur la cuisinière, la façon la plus simple d’éteindre le brasier est de mettre le couvercle sur le chaudron, ce qui ne cause « pas de blessure et pas de dommage », explique M. Ouellette. La seconde façon d’intervenir est d’utiliser un extincteur pour contrer les flammes.

« Dans ce cas-ci, il a choisi, comme plusieurs choisissent par réflexe, de prendre le chaudron pour le sortir, poursuit M. Ouellette. La quasi-totalité des gens subit des brûlures parce que l’huile est brûlante et va sur eux. Et souvent, l’huile tombe au sol à gauche et à droite, et met le feu dans la maison sur le chemin vers l’extérieur, ce qui ne s’est pas produit hier [jeudi] parce que c’est tombé sur une surface en béton. »

La meilleure option pour éviter un tel incident : ne pas utiliser de chaudron d’huile. « Utiliser un chaudron pour faire de la friture, c’est jouer à la roulette russe, affirme le capitaine à la prévention. Pour faire des frites ou toute friture, c’est avec une friteuse, on les fait cuire au four ou on va à la cantine. »