Il faudra environ 12 jours pour compléter le chargement de la neige laissée par les précipitations importantes des derniers jours.

Chargement de la neige: une longue opération à prévoir à Granby

Il faudra environ 12 jours aux travaux publics de la Ville de Granby pour compléter l’opération de déneigement des rues et trottoirs avec le chargement de la neige, affirme le directeur du service, François Méthot-Borduas.

Ce délai pourrait évidemment s’allonger si d’autres accumulations de neige sont observées au cours des prochains jours, souligne-t-il.

« On a commencé le ramassage de la neige dimanche soir. Ce matin (mercredi), on était à 27 % (du travail à faire). On prévoit la durée du ramassage à 12 jours. C’est quand même un bon délai, mais c’est normal avec la quantité qu’il y a », relève François Méthot-Borduas.

Un exemple de l’ampleur du travail à effectuer, selon lui : le chargement de la neige en bordure de la rue Principale, entre les rues Martin et Mountain, a nécessité six heures de travail et 240 voyages de neige, camions 10 roues, 12 roues et semi-remorques confondus.

Selon les données recueillies par les travaux publics, Granby a reçu entre 70 à 83 centimètres de neige, selon les secteurs, depuis le 3 février dernier.

Les précipitations imprévues de près de 15 cm lundi matin n’ont d’ailleurs pas facilité la tâche aux employés affectés au déneigement.

Si le tassement de la neige s’est généralement bien déroulé, le nettoyage des trottoirs s’est cependant révélé plus complexe que prévu.

« Dans certains secteurs, la quantité de neige était tellement importante que nos tracteurs à trottoirs n’étaient pas capables de passer. Ce n’est pas anormal quand il y a autant de neige : il y a une limite de force des véhicules. Comme la neige était parfois tassée, compactée, on a dû sortir les souffleurs de trottoirs. Mais ça avance moins vite que pour une opération de tassement ordinaire », explique le directeur du service des travaux publics.

Priorités

Tel que prévu dans le plan de déneigement, une priorité est accordée au centre-ville, aux façades d’école ainsi qu’au centre hospitalier. « La façade des écoles a été faite, mais il reste encore un peu de travail à faire à proximité et autour. Mais l’important était de dégager rapidement les façades », dit François Méthot-Borduas.

Le chargement de la neige dans les stationnements a débuté mercredi.

Selon M. Méthot-Borduas, une cinquantaine d’employés est affectée au ramassage de la neige. Les opérations se déroulent principalement en soirée, de nuit, ainsi qu’en tout début de matinée.

Le directeur des travaux publics souligne qu’il importe, dans les circonstances, de respecter la réglementation en matière de stationnement, interdit de nuit à Granby, pour faciliter les opérations.

François Méthot-Borduas affirme par ailleurs que la nouvelle réalité des travaux publics, qui assurent désormais une plus grande part du déneigement à Granby, se passe bien. « L’équipe travaille fort. Tout le monde met l’épaule à la roue pour offrir le service à la population. On voit vraiment une différence cette année dans nos façons de fonctionner. Et on va continuer dans les prochaines années à être innovants et à la fine pointe des nouvelles façons de fonctionner », dit-il.

Si la Ville et les entrepreneurs privés se partageaient auparavant grosso modo à parts quasi égales les quelque 510 km de rues à entretenir, ce ratio a dû être révisé à la fin de l’été. Les entrepreneurs privés sont aux prises avec des difficultés de recrutement et cela s’est révélé un frein aux appels d’offres de la Ville pour le déneigement de certains secteurs.

Résultat : la Ville assure ainsi désormais 70 % des opérations. Dans la foulée, quatre camions dix roues avec benne et équipements à neige ont été acquis. La facture s’est élevée à 1,4 million $.

Mercredi, des difficultés techniques étaient par ailleurs observées avec la carte interactive qui permet de suivre les opérations de déneigement sur le site granby.ca. Le problème avait toutefois été adressé au service informatique de la Ville, a assuré M. Méthot-Borduas.