Il n’existe plus de lien d’emploi entre le Centre de prévention du suicide de la Haute-Yamaska et la directrice, Esther Laframboise, qui était en poste depuis un peu plus d’un an.
Il n’existe plus de lien d’emploi entre le Centre de prévention du suicide de la Haute-Yamaska et la directrice, Esther Laframboise, qui était en poste depuis un peu plus d’un an.

Changement à la direction du Centre de prévention du suicide en Haute-Yamaska

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Un peu moins d’un an après son entrée en poste, la directrice du Centre de prévention du suicide de la Haute-Yamaska n’est plus à l’emploi de la ressource.

Esther Laframboise avait intégré la direction en juin 2019, succédant ainsi à Yves Bélanger, qui a été à la tête de l’organisme pendant 11 ans. Au début du mois de novembre, «ça s’est fait d’un commun accord de mettre fin à notre entente», explique Lorraine Deschênes, qui assure temporairement l’intérim.

Celle qui a assuré la présidence du conseil d’administration de l’organisme et qui a déjà été à leur emploi pendant 15 ans, affirme que ce remplacement devrait être de courte durée. «Ça va probablement être de court terme, de trois ou quatre mois, le temps d’afficher le poste, de trouver la bonne ressource», explique Mme Deschênes.