Mélanie Gobeil, directrice de la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi, Nathalie Dion, présidente d’honneur du gala Excellence, et Martine Bédard, 2e vice-présidente de la CCB-M, ont lancé l’appel de candidatures.

Chambre de commerce de Brome-Missisquoi: un gala pour souligner le succès des entreprises

L’appel de candidatures est ouvert pour le gala bisannuel de la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi. L’organisation a choisi d’ouvrir les candidatures plus tôt qu’à l’habitude afin de permettre aux agriculteurs d’avoir davantage de temps pour postuler.

Le gala Excellence aura lieu le 26 octobre, mais déjà le travail commence. Plutôt que douze, comme par le passé, il y aura quatorze catégories en plus de quatre prix de reconnaissance, dont le petit nouveau du développement durable.

Les deux catégories concernant les entreprises de service ont été scindées en deux pour devenir entreprises de services aux entreprises et entreprises de services aux particuliers, de 1 à 10 employés et de 11 employés et plus.

Les entreprises ont jusqu’au 31 mars pour poser leur candidature. Celle-ci peut aussi être faite par un tiers. Puis, un certain nombre de candidats par catégorie sera retenu et ces entreprises auront des cahiers de candidats à remplir avant le 15 juin. Les finalistes seront dévoilés le 19 septembre et un jury étudiera les cahiers pour trancher à temps pour le gala.

« La mission de la chambre est de faire rayonner ses membres, évoque la directrice générale de la CCB-M, Mélanie Gobeille, en entrevue. C’est une belle façon de souligner les succès des entreprises de notre région et de les faire rayonner. D’ailleurs, même si les entreprises ne sont pas membres de la CCB-M, elles peuvent soumettre leur candidature. »

Développement durable

Les entreprises en lice pour l’une ou l’autre des catégories peuvent également remporter l’un des prix de reconnaissance, soit innovation, implication citoyenne, relève d’entreprise et développement durable. Ce dernier est une nouveauté pour 2019.

« De plus en plus, les entreprises font un virage vert et doivent appliquer de nouvelles bonnes habitudes et la Ville de Cowansville a un plan stratégique qu’ils vont bientôt dévoiler sur le développement durable, explique Mme Gobeille à propos de cette nouvelle catégorie. Ça allait de soi d’ajouter cette catégorie-là, qui sera remise par la Ville de Cowansville. »

« Il y a des entreprises qui s’orientent beaucoup vers [le développement durable], renchérit Nathalie Dion, présidente d’honneur du gala Excellence et présidente d’Athena Construction. Ça vaut la peine qu’on soulève leur implication par rapport à ça. »

Mme Dion, qui a été sacrée personnalité de l’année lors du dernier gala Excellence, en 2017, invite d’ailleurs toutes les entreprises à faire le processus d’inscription. « Je pense que ça vaut la peine, même si on ne va pas jusqu’au bout, même si on n’est pas gagnant, ça vaut l’effort. »

Travail remarqué

La femme d’affaires, qui a succédé à son défunt mari à la tête de l’entreprise, n’a pas hésité avant d’accepter la présidence d’honneur du gala. « Je trouvais que c’était normal que je m’implique au niveau du gala. J’ai toujours fait partie de la Chambre de commerce, mais je m’impliquais moins. J’étais plus en arrière de mon mari. Maintenant, je suis plus à l’avant. Il y a deux ans, on est venu s’assoir à mon bureau pour me dire que j’étais finaliste comme personnalité de l’année. Quand on est entrepreneur, on ne pense pas que les gens remarquent nécessairement ce qu’on fait. J’étais surprise d’être en nomination et, finalement, j’étais nommée. »

Le titre de personnalité de l’année est soumis à un sondage et à un vote du public à l’automne. Le jury, composé de personnes provenant de l’extérieur de Brome-Missisquoi, déterminera quant à lui quelle est l’entreprise de l’année, à la lumière des dossiers de candidature.

Il y a deux ans, 100 entreprises se sont inscrites et 70 ont été retenues pour la deuxième étape. « On aimerait, cette année, en avoir plus pour remplir toutes nos catégories, indique Mélanie Gobeille. On a deux catégories de plus, ça serait le fun d’avoir 150 inscriptions. Ça serait un beau chiffre. »