La pénurie de main-d’oeuvre dans le réseau de la santé constitue un réel défi dans la réorganisation des services en prévision d’une éventuelle seconde vague de COVID-19, a mentionné le PDG du CIUSSS de l’Estrie, Stéphane Tremblay.
La pénurie de main-d’oeuvre dans le réseau de la santé constitue un réel défi dans la réorganisation des services en prévision d’une éventuelle seconde vague de COVID-19, a mentionné le PDG du CIUSSS de l’Estrie, Stéphane Tremblay.

Centre de dépistage de la COVID-19 à Granby: le CIUSSS tranchera d’ici la fin septembre

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Le CIUSSS de l’Estrie est ouvert au retour d’une clinique de dépistage de la COVID-19 à Granby, comme l’a réclamé le conseil municipal par voie de résolution, mardi. Plusieurs données doivent toutefois être évaluées avant de prendre une décision, a indiqué le président-directeur général de l’organisation, Stéphane Tremblay.

« La Ville de Granby demande au CIUSSS-Estrie de revoir sa décision et de maintenir la clinique de dépistage à Granby », stipule la résolution adoptée par les élus de Granby. Une initiative accueillie « favorablement » par le PDG du CIUSSS, qui dit avoir eu des discussions à ce sujet récemment avec Pascal Bonin et Paul Sarrazin, respectivement maire de Granby et préfet de la MRC de la Haute-Yamaska. « Je comprends les arguments de M. Bonin et de M. Sarrazin, a-t-il dit en entrevue. Ils connaissent très bien les besoins de la population. Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS, dans la situation épidémiologique actuelle, et avec la période de l’année automnale et ensuite hivernale, on se devait de revoir l’organisation des services en lien avec la COVID-19 pour nous rapprocher des communautés. »

À LIRE AUSSI: Le centre de dépistage de la COVID-19 doit être à Granby, estiment les élus

Rappelons que les centres de dépistage de Granby, établi au Cégep, et celui de Cowansville, ont été fermés en juillet dernier puisque les locaux n’étaient plus disponibles. Les services ont alors été transférés au 50, chemin de Gaspé à Bromont. Une décision que le maire Bonin a qualifiée « d’illogique ». « Il y a deux villes-centres en Estrie. Ce sont Sherbrooke et Granby. [...] C’est juste que ce n’est pas normal de faire voyager 70 000 personnes vers une ville de 10 000 habitants », a-t-il fait valoir.

De son côté, le maire de Bromont, Louis Villeneuve, s’en remet à la décision du CIUSSS. « On n’a pas demandé à avoir le centre de dépistage chez nous. Et je comprends les arguments de Pascal Bonin. Si on peut garder cette clinique à Bromont, tant mieux, a-t-il commenté. On va respecter le choix que fera le CIUSSS selon l’analyse de la situation actuelle et à venir. »

Nombreux défis

Serait-il possible que l’on maintienne le centre de dépistage tout en ramenant celui de Granby dans de nouveaux locaux? « Tout est sur la table, a dit Stéphane Tremblay. Il n’est pas dans notre esprit actuellement de défaire ce qui a été construit. En même temps, on comprend que des modalités doivent apparaître dans des endroits stratégiques. C’est le cas à Granby. On se doit d’avoir une offre minimale pour la clientèle qui souhaite passer un test, avec symptômes ou non », a indiqué le PDG du CIUSSS, soulignant entre autres que l’apport d’équipes volantes dans certains milieux pourrait être envisagé. À ce chapitre, le CIUSSS a fixé comme cible le 30 septembre pour trancher à propos de la réorganisation des services et de leur répartition dans l’ensemble de son vaste territoire.

La pénurie de main-d’œuvre pèse également dans la balance en ce qui concerne l’établissement de la stratégie à venir en prévision d’une seconde vague de COVID-19. « Nos ressources humaines ne sont pas illimitées, a mentionné Stéphane Tremblay. On a un défi d’ajouter des services pour la COVID-19. On a aussi le défi de reprendre l’ensemble des activités, sinon le retard cumulé en raison du confinement du printemps dernier. On doit donc trouver des solutions qui nous permettent d’être agiles et de répondre aux besoins de la population. »

Rappelons que les centres de dépistage de Granby, établi au Cégep, et celui de Cowansville, ont été fermés en juillet dernier puisque les locaux n’étaient plus disponibles. Les services ont alors été transférés au 50, chemin de Gaspé à Bromont. — photo archives la voix de l’est