La division aquatique de la Ville de Granby propose une formation aux adultes souhaitant joindre son équipe de sauveteurs nationaux et de moniteurs en sécurité aquatique.
La division aquatique de la Ville de Granby propose une formation aux adultes souhaitant joindre son équipe de sauveteurs nationaux et de moniteurs en sécurité aquatique.

Centre aquatique: innover pour recruter

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Recruter des sauveteurs nationaux et des moniteurs en sécurité aquatique peut ces temps-ci représenter un défi pour combler les heures de jour. Parlez-en à la division aquatique de la Ville de Granby qui a décidé d’innover en recrutant des adultes et en les formant elle-même.

« Ce n’est pas une difficulté de trouver des sauveteurs. J’ai plusieurs employés, mais la problématique est de combler les heures de jour », explique Léa Désautels, coordonnatrice à la division aquatique à la Ville de Granby.

Granby emploie actuellement six personnes à temps plein et une soixantaine d’adolescents et de jeunes adultes à la division aquatique. Les plus jeunes employés sont disponibles les soirs et les fins de semaine.

Afin de pallier le manque de personnel en journée la semaine, la Ville a décidé d’innover en invitant les adultes à soumettre leur candidature. « C’est la première fois que la Ville l’offre, précise Mme Désautels. On donne déjà des formations, mais habituellement, elles sont offertes aux adolescents. »

Léa Désautels, coordonnatrice à la division aquatique à la Ville de Granby

Les candidats recherchés doivent être à l’aise dans un milieu aquatique, mais également être en mesure de réussir une série de tests : nager 500 mètres en continu à l’intérieur de 15 minutes, effectuer un coup de pied de sauvetage, posséder une base des différents styles de nage et être en mesure de réaliser six fois 25 mètres au crawl la tête hors de l’eau sur une minute, énumère Mme Désautels. « Ce sont des critères dans la formation, précise-t-elle. On veut s’assurer qu’au niveau physique les gens sont capables. »

Une formation d’une durée de 135 heures — dispensée les jours de semaine, en soirée — permettra aux candidats de devenir à la fois sauveteur national, dont le mandat est d’assurer la surveillance d’un bassin d’eau, et moniteur en sécurité aquatique, qui enseigne la natation.

À la fin des cours, les candidats auront leur brevet en premiers soins, celui de sauveteur national, de moniteur en sécurité aquatique et de mise en forme. Toutes les formations sont reconnues au Canada. Qui plus est, la Ville assumera les frais de formation.

L’ouverture du nouveau centre aquatique — prévue au printemps — entraînera d’ailleurs l’embauche de nouveaux membres dans l’équipe. « Avec un plus grand bassin, on va vouloir offrir plus de programmation de jour », explique Mme Désautels. La coordonnatrice espère que le nouveau processus permettra de recruter entre quatre et six nouveaux membres au sein de son équipe.

Une séance d’information sera offerte le mardi 10 mars à 18 h à la piscine Miner.