« Organiser un concours, c’est pratiquement la première chose que les Bromois ont faite! », souligne le conservateur de la Société historique du comté de Brome, Jeremy Reeves.

Cent ans de compétitions en exposition

L’exposition Brome, un compétiteur hors pair : une histoire d’objets explore cent ans de compétitions dans le comté au travers de médailles et de trophées datant de sa fondation en 1855 jusqu’aux années 1960. Il s’agit de l’une des plus importantes expositions temporaires autofinancées par le musée de Lac-Brome.

Pour le conservateur de la Société historique du comté de Brome, le goût pour la compétition est l’une des caractéristiques importantes du comté.

« Officiellement, le comté a été fondé en 1855 et le Brome Fair a débuté l’année suivante. Organiser un concours, c’est pratiquement la première chose que les Bromois ont faite ! » souligne Jeremy Reeves.

Constatant que l’histoire du comté était bien connue de ses habitants, l’historien a cherché à la présenter sous un nouveau jour, via un fil conducteur jusqu’alors inexploré. Ce fil conducteur, c’est une quarantaine d’objets issus de la collection du musée : des médailles des premières éditions du Brome Fair et d’expositions universelles, des récompenses de chasse et des trophées sportifs.

Plusieurs objets, comme des médailles ou des trophées, permettent d’explorer l’histoire de personnages ayant marqué l’histoire locale.

Histoire

Pour Jeremy Reeves, ces objets sont l’occasion de revenir sur l’histoire de personnages qui ont marqué l’histoire du comté. Il est notamment question de Sydney Fisher, politicien fédéral qui fut l’un des pères de l’agriculture scientifique au Canada à la fin du 19e siècle, ou encore de A.W. Westover, un as du tir au pigeon d’argile qui fit l’honneur de la région au début du 20e siècle.

L’exposition comprend également deux boutons ayant appartenu aux athlètes du comté ayant participé aux Jeux olympiques de Londres en 1908. « Ce sont les quatrièmes Jeux olympiques modernes et la première fois que le comté de Brome est représenté, mais aussi que le gouvernement canadien envoyait officiellement une délégation », précise Jeremy Reeves.

« Les sports sont le miroir de l’histoire du comté. Jusqu’à la première moitié du 19e siècle, on voit que ce sont surtout des sports britanniques qui sont pratiqués puis on voit l’influence grandissante de la culture américaine dans les loisirs avec la pratique des sports américains comme le baseball ou le hockey se généralise », ajoute-t-il.

Quatre fois plus grand

L’exposition Brome, un compétiteur hors pair : une histoire d’objets représente également une étape importante pour le petit musée de Lac-Brome. Une réorganisation de la salle d’exposition et l’ajout de panneaux ont permis de quadrupler l’espace disponible pour l’exposition. Les visiteurs pourront ainsi prendre part à une visite plus longue que celle proposée par les précédentes expositions.

Brome, un compétiteur hors pair : une histoire d’objets sera à l’affiche du musée de la Société d’histoire du comté de Brome jusqu’au 1er juillet.