Le Coin du réparateur, une manière de lutter contre l’obsolescence programmée des objets dans la région, a lieu quelques fois par an dans l’enceinte du Cégep. Étudiants ou non, les citoyens peuvent s’y présenter avec un grille-pain, un ordinateur, un appareil radio, un vélo ou tout autre objet ayant besoin d’être réparé.
Le Coin du réparateur, une manière de lutter contre l’obsolescence programmée des objets dans la région, a lieu quelques fois par an dans l’enceinte du Cégep. Étudiants ou non, les citoyens peuvent s’y présenter avec un grille-pain, un ordinateur, un appareil radio, un vélo ou tout autre objet ayant besoin d’être réparé.

Cégep Vert: le Coin du réparateur du Cégep de Granby louangé

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Le Coin du réparateur du Cégep de Granby, où les citoyens peuvent venir y faire réparer divers objets, appareils électriques ou électroménagers, a valu à l’établissement une mention spéciale et le maintien de sa certification d’excellence Cégep Vert du Québec par le mouvement ENvironnement JEUnesse (ENJEU).

Cégep Vert du Québec est un programme d’accompagnement et de certification environnementale spécifique aux milieux collégiaux. Le programme, coordonné par ENvironnement JEUnesse, permet de contribuer à la formation d’une jeunesse responsable et engagée, consciente des enjeux environnementaux, sociaux et économiques.

Ce programme est réparti en quatre niveaux de certification et propose différents modèles de plans d’action, de politiques environnementales et de la formation. Le tout est aussi propice aux échanges de bonnes pratiques entre les collègues.

Le Coin du réparateur, une manière de lutter contre l’obsolescence programmée des objets dans la région, a lieu quelques fois par an dans l’enceinte du Cégep. Étudiants ou non, les citoyens peuvent s’y présenter avec un grille-pain, un ordinateur, un appareil radio, un vélo ou tout autre objet ayant besoin d’être réparé. Gratuitement.

Les participants à l’atelier, des étudiants et des enseignants, posent ensuite un diagnostic et, si la réparation est faisable rapidement et qu’elle ne nécessite pas l’achat de pièces de rechange — ceci étant la responsabilité du propriétaire de l’objet — redonnent une nouvelle vie à l’article tout en expliquant à leur «client» quel est le problème et comment en venir à bout.

Un statut mérité

Entre autres initiatives vertes qui lui valent sa certification d’excellence, le Cégep de Granby a mis sur pied une campagne de sensibilisation intitulée «Consommer autrement» pour encourager la réduction des déchets à la source, une initiative qui lui avait valu en 2019 et pour une deuxième année consécutive le premier prix du Défi scolaire – collégial qui a eu cours durant la Semaine québécoise de réduction des déchets.

Les bouteilles d’eau jetables ont également été retirées de l’établissement pour réduire la consommation de plastique, le gaspillage alimentaire a été réduit par l’implantation d’un «Frigo commun» et l’établissement contribue à la revalorisation de vêtements seconde main avec la tenue d’une friperie mobile.

Le Cégep récupère aussi les piles usagées depuis plusieurs années, en plus d’organiser fréquemment des conférences portant sur l’environnement. En tout, plus de 110 activités de sensibilisation et de formation, et plus de 14 conférences ayant pour thème l’environnement ont été prodiguées au cours des dernières années.

Un mur végétal, un jardin communautaire de même qu’une aire de repos réalisée avec des matériaux durables donnent aussi le ton au virage vert qu’a entrepris l’établissement.

En plus d’encourager le covoiturage et le transport en commun chez ses employés et sa clientèle étudiante, le Cégep s’est aussi doté de quatre bornes de recharge pour véhicules électriques.

Enfin, entre autres initiatives, l’utilisation de papier recyclé et une gestion très rigoureuse des produits dangereux contribuent aussi à réduire l’empreinte environnementale du collège.