Les cours commenceront avec une semaine de retard l’automne prochain au Cégep de Granby afin de bien accueillir les étudiants.
Les cours commenceront avec une semaine de retard l’automne prochain au Cégep de Granby afin de bien accueillir les étudiants.

Cégep de Granby: une rentrée décalée pour mieux accueillir les élèves

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Le Cégep de Granby prépare une rentrée particulière à l’automne pour accueillir des élèves qui, pour la plupart, n’auront pas fréquenté d’établissement d’enseignement depuis des mois.

«Le contact humain, c’est important, indique le directeur des études, Vincent Larose. Les nouveaux cégépiens ont besoin d’encadrement.»

L’anxiété était déjà à la hausse chez les étudiants même avant la pandémie, ajoute-t-il. «On a un effort supplémentaire à faire pour les accueillir», relève le directeur général du cégep, Yvan O’Connor.

C’est pourquoi les cours commenceront avec une semaine de retard à la prochaine session, soit le 31 août.

Sept jours plus tôt, les élèves sont conviés à une «semaine d’accueil et d’intégration» qui leur permettra de faire connaissance avec leur environnement et d’apprivoiser les directives de santé publique en vigueur. Une initiative qui vient, en quelque sorte, remplacer les journées portes ouvertes qui n’ont pu avoir lieu en avril.

Les activités se déclineront par programmes et permettront également de présenter le cégep, son fonctionnement et ses ressources telles que l’accueil technologique, les ateliers d’aide à la réussite et les centres d’aide des divers départements.

«On veut les rassurer avec un message positif, festif même, dit M. Larose. On va essayer de faire des choses à l’extérieur aussi et on songe à inviter une personnalité pour venir parler aux étudiants.»

Journées d’encadrement

Autre modification au calendrier adopté la semaine dernière, les cours sont suspendus durant la semaine de l’Action de grâce, en octobre. Ils seront remplacés par des «journées d’encadrement et d’étude», histoire de permettre aux enseignants de rencontrer leurs élèves, de tenir des activités de reprise et de préparer le reste de la session.

«Ce sera le moment pour tout le monde de prendre une bonne respiration!», illustre le directeur des études au Cégep de Granby.

La direction du cégep estime que 50 % des enseignements continueront d’être donnés à distance dans les établissements d’enseignement supérieur cet automne, tandis que le reste se fera en classe avec des groupes réduits.

Les cours dits «en présentiels» seront privilégiés pour ceux qui arrivent du secondaire ou qui fréquentent les laboratoires et les cours spécialisés.

Avec une pensée pour les étudiants dont le domicile n’est pas l’endroit idéal pour apprendre, des locaux seront aussi disponibles de jour et de soir afin de les accueillir pour travailler ou suivre leurs cours en ligne.

Équilibre

«Il faut trouver l’équilibre entre la santé de tout le monde et bien accompagner les étudiants en donnant une formation de qualité, dit Yvan O’Connor. Tout le personnel est mobilisé pour ça.» Le site web du cégep a été bonifié à cet effet pour inclure le plus d’informations possible pour les nouveaux élèves.

Le directeur général tient également à ce que «le plus d’activités culturelles possible» se déroulent au cégep, comme les spectacles et l’improvisation, mais en respectant les consignes de santé publique.

Contrairement à d’autres cégeps de la Montérégie, celui de Granby ne connaît pas de baisse d’inscription pour l’automne 2020, souligne M. O’Connor. Près de 1160 étudiants sont présentement inscrits pour cette session, une hausse de 35 élèves comparativement à l’an dernier.

«En dépit du contexte, on tire bien notre épingle du jeu», dit le DG. Le Cégep de Granby ne prévoit donc aucune perte d’emploi pour l’instant.