Les étudiants de l’école secondaire Wilfrid-Léger qui fréquentent le skatepark ont reçu la visite de pros qui leur ont donné quelques conseils et qui ont fait la promotion du port du casque de sécurité.

Casque de sécurité en skateboard: sensibiliser les jeunes autrement

Sensibiliser les jeunes autrement. C’est le défi relevé par le personnel de l’école secondaire Wilfrid-Léger de Waterloo, qui a organisé une activité festive pour promouvoir le port du casque chez les jeunes qui font du skateboard. Des professionnels du sport ont été invités à faire quelques prouesses et à jaser sécurité avec les étudiants.

« C’est la première fois et probablement qu’il y aura des prochaines fois, indique Mathieu Lanoix, directeur adjoint à l’école secondaire Wilfrid-Léger. On a décidé d’aborder différemment des problématiques qu’on avait avec le skatepark. »

La principale problématique observée au skatepark, situé sur la propriété de l’établissement scolaire, est le non-port du casque de sécurité. La réglementation en vigueur stipule pourtant qu’il est obligatoire d’en porter un si on veut avoir accès au site et faire quelques figures sur les modules construits à deux pas de l’école.

« Le casque n’était pas porté et c’était des sanctions, des prises de bec et de l’argumentation », explique M. Lanoix.

En plus de la réglementation, toute la question de la sécurité préoccupait les intervenants. Une chute peut entraîner une commotion cérébrale et toutes les conséquences qui l’accompagnent, font-ils valoir.

« On parle des enjeux qu’on peut vivre au niveau de l’éducation, de l’apprentissage à la suite d’une commotion », poursuit le directeur adjoint.


«  Il y avait entre autres une problématique que le jeune n’avait pas nécessairement l’argent pour s’acheter un casque ou il l’avait oublié à la maison. Et ils ont amené des suggestions  »
Mathieu Lanoix, directeur adjoint à l’école secondaire Wilfrid-Léger

Les intervenants ont opté pour une nouvelle approche afin de faire respecter le port du casque. « Au lieu de simplement appliquer de la réglementation, on s’est assis avec les utilisateurs et on les a écoutés. Il y avait entre autres une problématique que le jeune n’avait pas nécessairement l’argent pour s’acheter un casque ou il l’avait oublié à la maison. Et ils ont amené des suggestions », explique M. Lanoix.

La boutique Empire a été invitée à s’impliquer dans la promotion de la sécurité et a même offert une dizaine de casques. Ceux-ci seront prêtés gratuitement aux étudiants qui fréquentent le skatepark pendant les pauses.

L’idée d’organiser une activité festive tout en misant sur le port du casque et la sécurité est ensuite née. Deux pros du sport et représentants de la boutique Empire, Félix Hamelin et Bryan Barbeau, se sont déplacés au skatepark, mercredi midi, pour rencontrer les jeunes. Ils ont notamment donné quelques trucs aux jeunes et quelques cadeaux au passage.

Un policier de la Sûreté du Québec est également allé rencontrer les jeunes, discuter avec eux, comme il a souvent l’habitude de le faire à la polyvalente waterloise.